Accueil Kabylie «Il sera pris en charge»

Farid Hamam, maire FFS d’Iflissen, évoque le glissement de terrain d’Ikhenache

«Il sera pris en charge»

3421

Le plus jeune maire de toute la wilaya de Tizi-Ouzou, M. Hamam, parle dans cet entretien du glissement de terrain qui menace trois villages à Iflissen. Il affirme qu’il suit ce dossier préoccupant de près. Il parle également des autres projets de sa commune. 

La Dépêche de Kabylie : Le glissement de terrain à Ikhenache menace l’exisence même des villages de votre
commune et aucune solution ne se profile à l’horizon pour le moment. Que comptez-vous faire face à ce problème, étant donné que vous êtes à la tête de cette APC ?
Farid Hamam : Cette catastrophe naturelle date de 1996. Le retard enregistré dans sa prise en charge, a vraiment compliqué la situation. Trois villages sont manqués. Une partie de village Iknache est déjà emporté par ce gigantesque glissement. Une étude a été engagée par le CTP et le dossier est entre les mains de la DUC. On attend que son approbation pour entamer la solution qui s’impose. Je suis personnellement ce dossier et cette fois, les choses sont prises au sérieux. Je rassure les habitants concernés par cette catastrophe qu’on est de leur côté et il est de notre devoir de leur trouver une solution adéquate et idoine.

En dépit d’une amélioration dans la distribution d’eau potable, des carences persistent toujours à Iflissen. Pourquoi ?
Un autre appel d’offre pour la réalisation d’un réseau AEP de 30 kms sera lancé le mois de janvier prochain, ce qui améliorera davantage l’alimentation en eau des villageois qui  souffrent de manque d’eau pendant une longue période de l’année. Certains villages, comme Iguer N’Sar par exemple, n’ont vu de l’eau dans leur robinet que l’été dernier et pour la première fois depuis l’indépendance. Toutefois, il nous reste beaucoup à faire dans ce domaine et la direction de l’hydraulique a affiché sa disponibilité à relever le défi. L’APC lancera incessamment l’installation de 20 autres kilomètres. Des bâches à eau et des réservoirs sont aussi en projet.

Le raccordement au réseau du gaz de ville tarde à voir le jour à Iflissen, y-a-t-il des contraintes ? 
Pour le premier projet déjà lancé le taux d’avancement est de 60%. Pour le reste de la commune, nous avons des garanties et des assurances du wali de lancer un projet global qui touchera tous les foyers des 38 villages d’Iflissen. De notre côté nous avons entamé une course contre la montre pour élaborer les plans de masse. Nous étions justement confrontés au retard dans l’établissement de ces plans par l’assemblée précédente, ce qui nous a causé un énorme retard de raccordement de notre commune au réseau du gaz naturel. Pour ce qui concerne l’électricité on a recensé plus de 600 foyers qui ne sont pas encore dotés en énergie électrique, mais ce volet est pris en charge. D’ailleurs, un appel d’offre a été lancé par la Sonelgaz, pour l’installation d’un nouveau transformateur électrique au niveau du village voisin Iknache qui permettra de mettre fin aux déboires des villages et puis nous allons allonger la ligne de l’éclairage publique. Un autre transformateur électrique est aussi prévu pour le village Taourirt Arbache. Une station de distribution d’énergie électrique sera réalisée en 2014 au village Arbi, pour renforcer l’alimentation en énergie électrique de tous les villages d’Iflissen et les récurrentes coupures électriques ne seront qu’un mauvais souvenir pour notre commune.

Iflissen est la commune qui a bénéficié de la plus maigre quantité de logements sociaux à Tizi-Ouzou. Des projets dans ce sens ?
Nous avons arraché un projet de réalisation de 150 logements sociaux à Taksebt. C’est un quota très important et ce projet nous tient vraiment à cœur. Et un autre de 50 logements est aussi acquit. Ces logements seront érigés au chef-lieu communal dans les semaines à venir. Pour l’habitat rural, en plus des 50 aides dont nous avons bénéficié dernièrement, les 200 autres demandes déposées au niveau de la mairie seront satisfaites.

Le secteur de la santé reste le maillon faible à Iflissen….
Effectivement, le DSP s’est engagé à améliorer la situation. Pour le moment, nous avons équipé en matériels adéquats et en médicaments la polyclinique d’Agueni Moussi, chef-lieu communal. Nous avons mis en marche le service radiologie et d’autres services, en attendant l’acquisition d’une ambulance pour assurer la prise en charge des cas urgents. Les heures de l’ouverture sont allongées. Cette polyclinique assure, ces derniers temps, un service de 8 à 18 heures par jour. J’appelle, d’ailleurs, le personnel médical de la polyclinique d’Agueni Moussi d’adopter un rythme de travail qui permettra de répondre aux aspirations de la population locale, vu que le nombre de consultations est monté en flèche depuis l’acquisition de cet important lot de matériel médical. Toutefois, les dizaines de structures de santé de proximité de notre commune sont dans une situation de dégradation très avancée. J’espère que le DSP se penchera sur ce sujet pour améliorer les conditions de prise en charge de nos malades au niveau local.

Le ramassage scolaire fait toujours défaut à Iflissen,pourquoi le projet du nouveau lycée n’est-il pas encore entamé ?
Nous comptons 38 villages à Iflissen et nous n’arrivons pas à assurer un ramassage scolaire efficace avec un parc qui se limite à 5 minibus et un trolley. Nous avons donc décidé de louer au moins 6 bus privés pour combler les carences et assurer un meilleur ramassage scolaire à Iflissen. C’est la seule solution. Pour le nouveau lycée, c’est à la DLEP de lancer les travaux.
On ne comprend pas pour quelle raison ils ne sont pas encore entamés jusqu’à présent, sachant que des entreprises sont déjà retenues pour l’exécution des travaux. Mais pour ce qui est du nouveau CEM, les travaux avancent progressivement. Nous avons acquis un projet de réalisation d’une aire de jeux pour le CEM du village Aït Youcef. Cette année, notre APC a permis la réouverture de l’école primaire de village Iguer N’Sar, fermée depuis 7 ans. En attendant l’ouverture d’une cantine pour cette école, les élèves sont déplacés chaque jour par bus vers l’école primaire du village Taksebt, pour leur assurer des repas chauds. Aussi trois nouvelles classes seront construites pour cette même école, sinon nous assurons des repas chauds au niveau de toutes les écoles primaires de notre commune, qui sont au nombre de 10.

Pourquoi le stade d’Iflissen n’est pas encore homologué par la ligue régionale de football afin de permettre à l’LC Iflissen de recevoir ses adversaires à domicile ?
Nous avons reçu à deux reprises une délégation de la DJS concernant le projet de réhabilitation de notre stade communal d’Ikhenache. Des tribunes de 2 000 palaces, du tartan, de nouveaux vestiaires sont, entre autres, les nouvelles commodités à réaliser pour notre stade. Le projet est retenu. J’ai fait du secteur de la jeunesse une priorité depuis mon installation à la tête de l’APC d’Iflissen et ce projet sera réalisé dans les plus brefs délais.

Un dernier mot pour conclure
Notre assemblée compte sur la coopération de la population locale pour l’accompagner dans ses projets. Nous ne faisons pas de fausses promesses pour donner de faux espoirs. Nous n’annonçons pas des projets d’envergure pour leurrer les citoyens. Mais juste ce que nous pourrons concrétiser.

Interview réalisée par Samir Sahaf