Accueil Kabylie Un foyer de jeunes à l’abandon

Béni Maouche

Un foyer de jeunes à l’abandon

2080

Le village Ath Adjissa, dans la commune de Béni Maouche, a bénéficié de la construction d’un équipement public, en l’occurrence un foyer de jeunes. «L’infrastructure a été réalisée sur plusieurs tranches. Elle a été achevée et livrée au cours de ces deux dernières années», nous apprend le P/APC. Depuis, l’édifice est maintenu sous scellés, et aucune échéance n’est arrêtée pour sa mise en service. Le maire, que nous avions interrogé sur ce sujet, s’en lave les mains : «il appartient aux jeunes de se manifester en s’organisant en association, pour gérer ce bien qui est construit à leur intention», déclare-t-il, en laissant entendre que la municipalité est si peu dotée en personnel, ce qui rend improbable l’affectation d’un quelconque employé. Rencontrés à hauteur de Trouna, le chef-lieu de commune, des jeunes d’Ath Adjissa affirment s’inscrire en faux contre la démarche de l’APC. «Les responsables de la municipalité seraient injustes de pénaliser tous les jeunes de notre village, au motif de l’absence d’un quelconque cadre associatif. Une responsabilité pleine et entière incombe aux pouvoirs publics, lesquels doivent faire en sorte que ce foyer de jeunes soit mis rapidement à la disposition de la frange juvénile, pour laquelle il est destiné», clament-ils. Un père de famille du même village dit, pour sa part, déplorer cette situation de statu quo, préjudiciable, selon lui, à tous points de vue. «C’est tout de même regrettable d’investir de grosses sommes d’argents dans des projets, livrés à l’abandon dès leur achèvement», fustige-t-il.

N. M.