Accueil Kabylie Ah le couscous aux fèves et au lait caillé !

IMALOUcène - Retour sur la grande cérémonie de la Fête du lait

Ah le couscous aux fèves et au lait caillé !

1601

À l’occasion de la 5e édition de la Fête du lait, le village Imaloucène, dans la commune de Timizart, relevant de la daïra d’Ouaguenoun, a accueilli des centaines de visiteurs, venues des quatre coins de la région.

Lors de ce rendez-vous, devenu une pure tradition dans la région des Aït Djennad, grands et petits femmes et hommes sont venus partager un moment de joie et de convivialité, en apprenant davantage, auprès des opérateurs de la région, sur la filière de la production laitière et ses dérivés. Ces derniers ne cessent de redoubler de prouesses, pour hausser la production de cette denrée vitale, qu’est le lait, à son plus haut niveau. Tôt dans matinée, un grand nombre de voitures s’est, donc, dirigé vers le village, pour assister à l’ouverture officielle de cette festivité. Celle-ci a eu lieu à 9 heures 30 minutes exactement, avec la présence des autorités de la wilaya, à leur tête monsieur le wali de Tizi-Ouzou, M. Bouderbali, en compagnie d’un représentant du ministère de l’Agriculture, le P/APW par intérim, le chef de la daïra d’Ouaguenoun, le sénateur Moussa Tamdartaza et le P/APC, qui ont tenu à encourager ce genres d’activités, et remercier, par la même, les organisateurs de cette Fête. L’ouverture fut entamée par une petite marche des enfants, depuis la mosquée jusqu’à l’enceinte de l’école primaire du village. Ensuite, un grand hommage a été rendu au défunt Nezla Belkacem, président du Croissant rouge de la section de Timizart, «connu et estimé de tous, tant il était un homme de conviction et bénévole infatigable pour les causes justes», témoigne-t-on. L’ouverture officielle étant proclamée, les convives pouvaient, dès lors, visiter les différents stands, où l’on pouvait admirer le savoir-faire des petites entreprises, spécialisées dans la production laitière et ses dérivés, mais aussi des présentateurs de services inhérents à l’activité, comme les vendeurs de machines, d’aliments et autre. S’ensuivit, alors, le repas traditionnel, fait de couscous et de fèves, arrosé au lait caillé, qui a été offert à la délégation officielle, mais aussi à l’ensemble des visiteurs. Bien encadrée par les bénévoles, mais aussi par les membres du Croissant rouge local, cette manifestation fut une réussite totale. «Tout le monde y a trouvé son compte : aussi bien les opérateurs, qui y ont fait connaître leurs produits, que le public qui a exprimé sa satisfaction», déclarent les organisateurs, eux aussi, réjouis du bon déroulement de cette activité. À signaler, enfin, que cette édition a été dédiée à la mémoire du regretté Tahar Belhadj, premier opérateur dans le secteur au niveau de la région des Ath Djennad.

A S Amazigh.