Accueil Kabylie Quatrième édition de la Fête du gland

Ighrem

Quatrième édition de la Fête du gland

1117

L’association Assirem Gouraya a organisé, samedi dernier, la 4e édition de la fête du gland à El Mecheta région d’Illulen Usammar dans la commune d’Ighrem wilaya de Béjaïa. Cette fête a pour but, selon les responsables de cette association organisatrice de l’évènement «d’étudier la gestion durable des ressources naturelles, de valoriser le patrimoine forestier, d’encourager les populations à vivre à proximité des milieux forestier, de lutter contre l’exode rural et de renforcer la contribution de ce secteur à l’économie nationale. C’était une occasion aussi de découvrir les potentialités du village El Mecheta de la région d’Illulen Usammar pour les jeunes randonneurs de notre association et de sensibiliser la population aux véritables valeurs des richesses de nos forêts». L’un des membres de cette dynamique association abondera dans le même sens en soulignant que «l’association envisage au travers de ces activités d’encourager les sports de montagne». Ceci dit, au programme de cette édition, il y a eu une visite chez une grande dame de la région, une randonnée de découverte de la forêt de chênes verts aux randonneurs, des chants traditionnels et patriotiques. Les participants ont fait également une visite dans le village traditionnel d’El Mecheta et une randonnée de solidarité sur l’ancien sentier utilisé par les villageois sur un itinéraire de 13 Km. «Cela nous a permis de découvrir une forêt de chênes verts, des rivières, des mausolées, des villages abandonnés, des sources d’eaux potable avec une animation où l’on pouvait écouter des chants (Achouwiq) déclamés par une femme rurale exemplaire». À noter qu’Ilulen Usammar est une région connue par le passé pour ses arbres d’olives, chênes verts, frênes et sa production abondante d’huile d’olive. «La farine du gland redoute, aujourd’hui, le déclin de cette agriculture de montagne léguée par nos aïeux. Le délaissement des vergers séculaires par leurs propriétaires et leur destruction par les incendies qui se déclarent en été. Ce constat nous inquiète et cette fête de solidarité est une opportunité pour demander l’inscription de programmes de réhabilitation et de promotion de ce patrimoine», ajouteront les initiateurs de cette manifestation.

Rachid. Z.