Accueil Kabylie Tout un programme à M’Kira

Fête en l’honneur de la femme rurale

Tout un programme à M’Kira

869

La DAS de Tizi-Ouzou, en collaboration avec les services agricoles, a organisé, dernièrement à l'occasion de la Journée internationale de la femme rurale, une rencontre à l'annexe du CFPA du chef-lieu en l’honneur de la femme rurale.

En effet, d’autres partenaires ont pris part à cette journée ; à savoir l’APC, le CFPA, l’association femme active et l’association Iqraa ainsi que les organismes étatiques en place comme : l’ansej, la cnac et l’angem. Tout à tour, les intervenants ont mis en exergue la participation de la femme rurale dans de nombreuses activités telles l’agriculture, la cueillette, le ramassage des olives, et l’élevage. Par ailleurs, les travaux domestiques n’ont pas été oubliés car les femmes sont les pièces maîtresses dans l’accomplissement des tâches ménagères.  » La femme rurale a évolué dans notre pays parce qu’elle a eu la chance d’aller à l’école. Même lorsque certaines n’ont pas atteint un haut niveau d’instruction, l’association Iqraa les accompagne afin d’apprendre à lire et à écrire pour bien sûr s’insérer, ensuite, dans le monde de l’emploi rural avec des moyens mis à leur disposition par les organismes d’insertion », dira dans son allocution l’un des intervenants. L’occasion a été donnée ensuite aux femmes de s’exprimer et d’évoquer les difficultés qu’elles rencontrent au quotidien.  » Il est vrai que nous sommes des femmes au foyer. Mais, il faut aussi souligner notre apport pour aider nos familles à vivre décemment en recourant à des travaux de champs nous permettant au moins de subvenir à nos besoins alimentaires. D’autres s’occupent des métiers traditionnels comme la poterie et le tissage. Nous ne demandons qu’à être traitées comme toutes les autres femmes », déclarera l’une d’elles. En tout cas, selon nos sources, les interventions des unes et des autres ont été bien suivies. D’ailleurs, les différents intervenants, chacun en ce qui le concerne, ont promis d’être à l’écoute de cette catégorie de personnes et répondre à leurs suggestions pour lancer des projets qui leur tiennent à cœur. Les représentants des directions organisatrices de cet événement ont apprécié ce que font ces femmes pour participer non seulement au confort de leurs foyers, mais aussi au développement local par leur apport dans divers domaines. Au terme de cette journée ô combien bénéfique, deux femmes démunies ont reçu des aides: l’une a reçu une machine à coudre et l’autre a bénéficier d’ un four pour gâteaux traditionnels. La remise de ces deux outils ont eu lieu dans une grande ambiance. En attendant qu’à l’avenir d’autres seront concernées. A signaler que dans cette région montagneuse, la femme rurale se livre à une véritable bataille au quotidien même si le cadre de vie est amélioré avec l’arrivée du gaz naturel dans les foyers, de l’eau potable et de l’électricité et bien sûr la démocratisation de l’éducation pour tous et pour toutes.

Amar Ouramdane