Par DDK | 6 Décembre 2018 | 939 lecture(s)

Larbâa Nath Irathen

La récolte des olives anime les villages

Bien que les travaux des champs, défrichage et de désherbage pour préparer la cueillette des olives aient commencé très tôt cette année, la joie des agriculteurs semble être de très courte durée. La cueillette a tout l’air d’être compromettante, voire médiocre dans l’ensemble des villages. Depuis septembre dernier, des groupes de femmes et d’hommes, munis de leurs outils (râteau, scie, fourche…), se rendent dès l’aube, dans leurs champs et aussitôt arrivés, se mettent au travail. De leurs coté, les deux derniers forgerons de la localité déjà citée, toujours en activité, travaillent à plein régime pour répondre aux nombreuses commandes, car pour les travaux de champs, les outils doivent être biens limés et rénovés. Cet enthousiasme, semble toutefois être de courte durée, rares les fruits d’olives qui sont arrivés à maturité. Et la récolte semble très faible et par endroit, médiocre, au grand dam des agriculteurs. Bien qu’il n’y eut aucun feu cette année, le rendement n’est pas pour autant prometteur. La pluviométrie était satisfaisante, mais elle n’a pas été au bon moment, dit-on, ce qui influe négativement sur l’olive. D’ailleurs cette année, même le fameux «AVLOUD», le gland, répandu et apprécié dans notre région, a connu une mauvaise saison. L’alternance de l’olivier y est peut-être pour quelque chose, après une année d’abondance, une suivante de vaches maigres.

Youcef Ziad.

0