Accueil Kabylie Les apiculteurs inquiets

Les apiculteurs inquiets

1479

Suite aux dernières intempéries, les apiculteurs de la région craignent de subir un préjudice sérieux quant à la prochaine récolte de miel qui risque d’être compromise, du fait de la vague de froid sans précédent qui a sévi à maintes reprises dans la région.En effet, les propriétaires de ruchers sont inquiets de la tournure des conditions climatiques, plutôt inhabituelles, de ces derniers jours. Même si les apiculteurs les plus prévoyants ont procédé au rituel de la transhumance, il n’en demeure pas moins que les lieux choisis dans les plaines ont également été le théâtre d’intempéries spectaculaires, et la neige a fortement endommagé les ruchers ainsi que les abeilles devenues vulnérables par le froid persistant. Selon un apiculteur de la région, les essaims ont été partiellement détruits à cause notamment du froid et de la famine : “Les abeilles ont dû se rabattre sur leurs provisions de miel car les intempéries les empêchaient de sortir… à défaut de pouvoir butiner, elles se sont gavées de leurs maigres productions avant de dépérir”. Il est vrai que les abeilles sont extrêmement frileuses et c’est pour cela que leurs propriétaires doivent impérativement veiller sur leur alimentation surtout en hiver, saison de disette pour ces insectes. Malheureusement, les fortes chutes de neige ont empêché tout déplacement en zone rurale, aussi bien pour les apiculteurs que pour les autres éleveurs de bestiaux, qui n’avaient pas prévu en quantités suffisantes fourrages et aliments pour leurs activités respectives.Malgré quelques réserves de miel produites durant les derniers mois, les abeilles n’ont pas résisté aux gelées hivernales, et c’est ainsi que la plupart des essaims de la région de M’chedallah ont été décimés par un froid que certains qualifient de trés rude.

Hafidh B.