Accueil Kabylie Le prix de l’huile d’olive ne baissera pas

Le prix de l’huile d’olive ne baissera pas

1475

La saison s’annonce très fructueuse pour le secteur de l’oléiculture dans la région de Seddouk, vu l’abondance de la récolte avec le rendement remarquable cette année des oliviers de la région. Toutefois au moment où tout le monde s’attend à une baisse évidente du prix de l’huile d’olive, ces derniers semblent ne pas vouloir céder davantage. D’ailleurs, certains pensent même qu’il ne va guère descendre au dessous de la barre des 350 DA le litre. Même si le prix du litre a connu au début une baisse remarquable, les propriétaires des huileries qui détiennent une grande part de ce précieux liquide affirment que cette dernière ne durera pas longtemps. Ainsi, les prix de l’huile d’olive risquent de s’enflammer à nouveau. Le rendement du quintal d’olive aux huileries traditionnelles de la région est de 20 litres seulement cette année contre 25 jusqu’à 30 litres habituellement. Une rentabilité qui a inversé toutes les prévisions.

La transformation de ce fruit semble ne pas répondre aux aspirations des propriétaires de cette ressource et propriétaires d’huileries à la fois, qui s’attendent après plusieurs années de recul à un rendement satisfaisant. Une régression due essentiellement aux chutes fatales de neige les années précédentes qui ont endommagé des milliers d’oliviers, les incendies à un degré moins et le manque d’entretien. Toutefois ces facteurs qui ont eu raison de la hausse vertigineuse des prix de l’huile, ont eu aussi un impact positif et un rôle très actif dans le retour des habitants aux labours et à l’entretien de leurs oliviers. En plus du retour à d’autres procédures comme le greffage et l’implantation afin de renforcer et d’augmenter la production. A Seddouk ceux qui possèdent cette richesse se rendent compte de l’importance et de la nécessité de l’entretenir. D’ailleurs, l’olivier est à l’honneur d’une fête de deux jours qui s’est déroulée à la salle des fêtes de l’APC de Seddouk, jeudi et vendredi derniers.

M.C. Aït Meziane