Accueil Kabylie Une unité de la Protection civile nécessaire

Une unité de la Protection civile nécessaire

1791

D’autant que le choix du terrain et l’étude de ce projet inscrit dans le cadre sectoriel ont été effectués par les services de l’APC, dans des délais respectables.Mais juste après l’annonce des premières consultations pour confier les travaux à une entreprise, un propriétaire privé a engagé une opposition quant à l’implantation de ladite unité dans le site choisi.Car, estime-t-il, il y avait empiétement sur sa propriété, située sur la route de Tala Guillef, à proximité du technicum.Bien que l’ancien exécutif communal, nous a annoncé avant la dissolution des APC de Kabylie, l’imminence d’un règlement de ce litige en recourant à une médiation de la wilaya. Depuis, rien n’est venu pour faire croire qu’un terrain d’entente a été trouvé avec la partie opposante.De ce fait, avec plus de 75.000 habitants, la daïra de Boghni avec ses forêts,ses maquis et ses oliveraies qui s’étendent sur des milliers d’hectares, se trouve sans le moindre agent de la Protection civile malgré qu’il y a une tentative auparavant d’installer une petite brigade de pompiers au centre-ville.Malheureusement, après la récupération par la daïra du siège qui leur a été affectés, ces éléments ont rejoint l’unité de Ouadhias qui, désormais assure la couverture de 2 daïras.Conséquement à cette situation, que la population des 4 communes déplore depuis des années, durant cet été l’oliveraie d’Ichiouache situé à un jet de pierre du centre-ville a été complètement ravagés par le feu, et ce, en l’absence d’une moindre intervention des soldats du feu.A cela on peut ajouter que le périmètre urbain où se concentrent les habitations et les nombreux commerces n’ont pas d’assistance à chaque fois qu’un sinistre se déclare. Plusieurs fois, si ce n’est la mobilisation de citoyens, des catastrophes auraient pu survenir à l’occasion d’incendies dans les bâtiments où dans des locaux commerciaux. Donc, il est plus qu’indispensable que ce projet vital pour la sécurité des citadins et des villageois soit relancé. Pour cela, les autorités locales doivent impérativement participer à rendre possible cette œuvre.

H. Haddadi