Accueil Kabylie Accident mortel à Tafoughalt…

Aït Yahia Moussa

Accident mortel à Tafoughalt…

36

Dans l’après-midi de dimanche dernier, un tracteur tirant une citerne d’eau a tué sur le coup le conducteur. Selon des sources concordantes, alors que le jeune homme âgé d’à peine vingt ans arpentait une pente raide du chemin communal reliant le village Tafoughalt dans la commune d’Aït Yahia Moussa à Tizi-Gheniff, la citerne à moitié vide s’est renversée vers le bas-côté de la route. Le choc a été tel que la victime a eu le crâne fracassé.

Le corps a été acheminé par les éléments de la Protection civile à l’hôpital Krim Belkacem de Draâ El-Mizan, où il a subi une autopsie d’usage. Les éléments de la brigade de gendarmerie se sont rendus sur les lieux et ont ouvert une enquête pour déterminer les causes exactes de cet accident. Le malheureux lycéen a été enterré, avant-hier, dans son village natal à Ath Itchir (Tizi-Gheniff) en présence d’une foule nombreuse. À signaler que ce chemin communal reliant aussi ce village à la RN25 est très dangereux à cause de ses virages.

… Et huit blessés dans une collision sur la RN25

Un camion de marque asiatique a heurté frontalement un bus transportant des voyageurs à destination de Tizi-Ouzou sur la RN25. Cet accident a eu lieu, dans l’après-midi d’avant-hier aux environs de quinze heures, à la sortie de la ville de Draâ El-Mizan en direction du chef-lieu de wilaya. Immédiatement, les éléments de la Protection civile de la localité sont arrivés sur les lieux. Au total, selon nos sources, huit blessés dont certains étaient dans un état grave étaient évacués en urgence vers l’hôpital Krim Belkacem.

De son côté, la gendarmerie a fait son constat et a ouvert une enquête pour élucider les causes de ce drame. On croit savoir que le conducteur du camion avait entièrement quitté sa route pour aller se cogner violemment sur l’avant du bus. D’énormes dégâts matériels ont été causés aux deux véhicules. D’ailleurs, la circulation à ce niveau a été freinée durant près d’une heure. À rappeler que la RN25 est un coupe-gorge à cause de son état piteux et de ses virages dangereux.

En dépit de la signalisation placée par la direction des travaux publics, les automobilistes ne gardent ni la distance de sécurité ni accentuent leur vigilance. Pourtant, il ne se passe presque pas un jour sans qu’un accident n’y soit signalé. À cause de la fatigue et du manque de sommeil durant ce mois de carême, la prudence et la vigilance sont de mise.

Amar Ouramdane