Accueil Bgayet Des heures d’attente pour 3 000 DA !

Akbou Déboires des employés du filet social à la poste

Des heures d’attente pour 3 000 DA !

1712

Le guichet de poste réservé au payement des employés du filet social à Akbou est dépassé. En effet, chaque fin du mois, le bureau enregistre une affluence record des détenteurs de comptes courants, créant par conséquent une anarchie indescriptible au sein de cette agence postale. Privé à ce jour, d’un logiciel de traitement automatique, les employés du guichet trouvent du mal à maitriser ce rush humain. Des jeunes, des vieux, des vielles, voire même des handicapés rencontrent toutes les peines du monde pour recevoir une dérisoire somme de 3 000DA. «Excepté notre bureau, les autres sont tous informatisés. Dans ce cas, je suis obligé d’attendre autant pour que l’administrateur tombe sur mon dossier. Tout ce débordement pour que je reçois une modeste somme de 3 000DA, c’est vraiment du mépris !»s’indigne un vieillard. Pour cette frange de travailleurs, le système de payement mis en service au niveau du guichet est complètement dépassé. D’ailleurs, l’administrateur qui s’en occupe est obligé de fouiller des dizaines de dossiers pour enfin transmettre de l’argent à la personne concernée. Pourtant, dans le dossier préalable fourni pour bénéficier de ces emplois symboliques, un chèque barré pour toute éventuelle transaction est exigé par l’administration. Cependant, présentement toutes les transactions se font manuellement. En attendant la programmation des dossiers dans des fichiers électroniques, les citoyens à Akbou, notamment ceux inscrits dans le cadre du filet social, devraient prendre leur mal en patience avant de pouvoir bénéficier d’un service de qualité au niveau de l’agence postale d’Akbou.

M. Chalal