Accueil Bgayet Ness el khir Bougie au secours des nécessiteux

Le collectif sillonne les différents quartiers de la ville

Ness el khir Bougie au secours des nécessiteux

4254

Ness el khir Bougie c’est le nom qu’ils se sont donnés et que l’on aperçoit sur le tee-shirt que porte chacun des membres de ce groupe. Ce collectif, qui sillonne les différents quartiers de Béjaïa, constitué d’étudiants, lycéens, filles et garçons, vise à aider les pauvres et les personnes nécessiteuses.  Rencontrés, avant hier, en début d’après-midi, à la cité Daouadji, ces jeunes, menés de plusieurs sacs contenant des denrées alimentaires, s’apprêtaient à les distribuer aux familles pauvres. Il est à signaler que ces jeunes bénévoles ne sont pas affiliés à une quelconque ONG. « Nous sommes un groupe d’étudiants et de lycéens, animés par le plaisir d’apporter du réconfort et d’aider les démunis comme on peut », nous dira Badis Bessai, un des animateurs du groupe Ness el khir. Les membres du groupe travaillent pour repérer les familles nécessiteuses. « On procède à une investigation pour s’assurer de la véracité des situations de ces démunis », nous dira Mlle Kira Samia, porte-parole de ce collectif de bénévoles. Et d’ajouter : « Nous distribuons les denrées alimentaires presque tout les deux ou trois mois». Concernant les ressources et les moyens de ce collectif, notre interlocutrice dira : « Des fois c’est les membres de ce groupe qui cotisent. Il y a aussi l’aide considérable de certains bienfaiteurs anonymes », précise Mlle Timridjine Sara, la trésorière du groupe. L’action des ces jeunes ne se limite pas à faire parvenir des provisions seulement aux démunis. « En période hivernale, nous préparons, dans nos maisons, de bonnes soupes chaudes. Puis avec une fourgonnette nous sillonnant les différents quartiers de la ville pour les distribuer aux sans abris », nous dira Mourad, un étudiant bénévole.  Bien que la priorité de ces bénévoles est l’aide aux personnes nécessiteuse, il n’en demeure pas moins que d’autres actions pour la protection de la nature sont menées par ces jeunes qui ont un programme annuel dont « Green day, blue day et city day ». Ce sont des journées que l’on consacre aux espaces verts, aux plages et aux quartiers, nous dira Sara, membre de Ness el khir.  Il est à signaler que ces jeunes, qui ne disposent pas de local où se réunir, tiennent leurs réunions soit en plein air ou au domicile de l’un des membres. C’est une véritable leçon de volonté que nous donnent ces jeunes qui veulent être au service de ceux qui sont dans le besoin. Ils sont joignables à partir de Facebook, « ness el khir bougie 06».

Y. B.