Accueil Bgayet Rallye féminin « Les roses de la soummam »

Béjaïa : Initié par la LWSM

Rallye féminin « Les roses de la soummam »

2503

La ligue des sports mécaniques de la wilaya de Béjaïa (LWSM) a organisé vendredi dernier la troisième édition du rallye féminin «les Roses de la Soummam». Le rallye a démarré du siège de la wilaya vers le mausolée de Cheikh Aheddad sis dans la localité de Seddouk Ouadda à 70 km au sud ouest du chef lieu de Béjaïa. Accompagnées par les éléments de la sureté de wilaya, de la gendarmerie nationale et de la protection civile, 20 équipages féminins ont participé à ce Rallye. « Le départ a eu lieu à 9H30. Les communes et villages qu’a touchés le parcours de cette compétition sont : Boulimat, Toudja, Ifrene, Amtiq, El Kseur, Fénaia, Sidi Aich, Akbou, Biziou, Akhnaq et Seddouk. Le cortège a entamé la deuxième étape à 13 heures et demie, pour atteindre le point d’arrivée à la brise de mer aux environs de 16 heures», nous a déclaré Hicham Miradi, trésorier de la ligue des sports mécaniques de Béjaïa. Après le Rallye de l’Est, la course de côte, le circuit de vitesse, l’enduro moto, la ligue a décidé cette fois-ci d’honorer la femme. «Les Roses de la Soummam», c’est ainsi que les initiateurs ont décidé de nommer le rallye féminin de régularité qui est dédié à la mémoire de la diva de la chanson Kabyle «Na Chrifa». «Nous avons aussi dédié cette troisième édition à une cause humanitaire, à savoir la lutte contre le cancer du sein et du col du l’utérus qui sont des maladies qui frappent de plein fouet les femmes en Algérie et partout ailleurs. Nous avons entre autres, fait une pause déjeuner au niveau du mausolée de Cheikh Ahdedad qui est le pilier de l’insurrection de 1870, dans le but de faire découvrir aux participants les personnages qui ont marqué l’histoire de la région de Béjaïa », nous a déclaré madame Bouktite, présidente de la ligue des sports mécaniques de la wilaya de Béjaïa. La cérémonie de remise des prix aux gagnantes de cette compétition a eu lieu au niveau de l’hôtel «Les Hammadites», en présence des autorités locales et de la presse. Une soirée artistique a été animée par le talentueux chanteur Boubekeur Kherraz. Surnommée la «dame de fer», notre interlocutrice n’a pas raté l’occasion de lancer un appel aux autorités locales et nationales en vue «d’organiser une édition maghrébine ou méditerranéenne et pourquoi pas internationale. Espérons que l’année prochaine on arrivera à réaliser notre rêve».

Hafid Nait Slimane