Accueil Bgayet Caravane médicale à Aït Annane…

DARGUINA - Un encadrement pluridisciplinaire

Caravane médicale à Aït Annane…

727

Une caravane médicale a fait escale, vendredi dernier, au niveau de l’école primaire du village Aït Annane, relevant de la commune de Darguina

Cette campagne de santé a été organisée à l’initiative de l’association socioculturelle Tadukla Aït Annane avec la collaboration de l’Association des amis de la faculté de médecine de Béjaïa, la Fondation Béjaïa pour la culture et les sciences (section Tizi N’ Berber) et l’APC. C’est à partir de 8 heures que les équipes médicales ont commencé à accueillir les villageois, venus en masse pour se faire dépister et ausculter par le staff médical mobilisé pour l’occasion. Ce dernier était composé de spécialistes mais aussi de généralistes, de paramédicaux, d’infirmiers, d’une psychologue… qui n’ont pas hésité à répondre à cet appel de solidarité en faveur des citoyens de cette localité qui accuse un manque criant en termes de couverture sanitaire. «On est venus participer et contribuer à la réussite de cette caravane suite à l’invitation de l’association Tadukla Aït Annane», confie Benzaïd Salima, présidente de l’association Les amis de la faculté de médecine de Béjaïa. Pour mener à bien cette journée médicale, les organisateurs ont réparti les patients sur plusieurs groupes à travers différentes classes l’établissement, afin de faciliter la tâche aux médecins. «Notre région est sous-médicalisée, notamment en matière de consultations spécialisées. C’est là un véritable calvaire pour nos malades. Notre objectif, c’est justement de permettre aux habitants de notre village ainsi qu’à ceux des patelins limitrophes, notamment les nécessiteux, de bénéficier de consultations spécialisées gratuites juste à côté de chez eux, pour leur éviter, ne serait-ce que le temps d’une journée, le trajet jusqu’au chef-lieu», déclare Youcef Nabet, président de l’association Taddukla Aït Annane. Dans le détail, les pédiatres ont eu à effectuer 50 consultations, les pneumologues 32, les gynécologues 73, les orthopédistes 39, les psychiatres 15 consultations, les urologues 35, les dentistes 33, les ORL 29, les généralistes 60… Selon la psychologue Allaoua Nachida, cette caravane, qui coïncide avec les vacances scolaires, a enregistré une affluence appréciable d’élèves : «A l’issue de cette journée de santé, plusieurs cas d’hyperactivité parmi les jeunes enfants ont été enregistrés. Il s’agit principalement d’élèves en situation d’échec scolaire. On appelle les parents à une meilleure écoute de ceux-ci en vue de les initier à d’autres activités éducatives mais aussi sportives. Les phobies et le manque d’estime de soi font partie aussi des troubles détectés», confie la psychologue ayant pris part à cette action.

Aziz Khentous