Accueil Bgayet 3,4 milliards de centimes mobilisés

APC DE CHEMINI - Captage et pompage d'eau vers les villages

3,4 milliards de centimes mobilisés

68

Pour venir à bout du problème du manque d’eau dont souffrent les habitants des villages de la commune de Chemini, l’APC a dégagé dernièrement une enveloppe de 3 milliards 400 millions de centimes pour capter l’eau des sources de Semdha au profit des villages de Semaoun dans la région d’Ath-Oughlis.

Le P/APC de Chemini, M. Oudek Madjid, précisera à ce sujet au micro de la radio locale que cette somme de 3 milliards 400 millions de centimes sera consacrée entièrement au captage et à l’amenée d’eau potable dans les villages de la commune qui souffrent du manque d’eau notamment durant la période estivale. Cinq villages de Semaoun vont pouvoir bénéficier d’un captage d’eau de montagne qui a un débit important.

Cette amenée d’eau sera réalisée grâce à une conduite d’adduction de Semdha jusqu’à Semaoun. Une autre conduite va aller de Semaoun jusqu’à Azmridh. Si tout se passe bien, ce projet sera achevé et réceptionné au plus tard dans un mois.

Ce projet aura englobé avec le captage et la conduite la somme de 1 milliard 300 millions de centimes. Il y a également, continue le maire de Chemini, une chaîne de refoulement de la maison de Belaid jusqu’à El-Kantra. C’est la quatrième station où l’entreprise va intervenir.

Il y a aussi de l’autre côté une autre conduite d’adduction qui va toucher une grande partie des villages de la commune de Chemini. Elle est en voie d’achèvement. Ainsi, grâce à ces ambitieux projets, s’ils se réalisent dans les délais prévus, les villages de la commune de Chemini n’auront plus à vivre le supplice du manque d’eau que subissent beaucoup de villages des montagnes de Kabylie.

Dans ces villages, en effet, dès le début de l’été, les plages de distribution d’eau commencent à se rétrécir sensiblement. Si l’eau arrive dans les robinets une fois par jour en temps normal, les robinets ne coulent plus que tous les deux ou trois jours par semaine puis cet intervalle va s’élargir encore à cinq ou six jours ou plus. Puis, vers la mi-août et septembre, les robinets vont s’assécher complètement jusqu’à l’arrivée de l’hiver.

Pendant cette période, les villageois ont souvent recours aux fontaines ancestrales des villages si elles ne sont pas taries, aux puits des voisins ou à l’achat d eau par citernes entières. Il reste à espérer qu’avec les projets en cours de réalisation, les villages de la commune de Chemini n’auront plus à vivre ce calvaire du manque d’eau.
B Mouhoub