Accueil A la une 7 000 foyers raccordés d’ici novembre

GAZ NATUREL - Le taux de pénétration devrait atteindre 62%

7 000 foyers raccordés d’ici novembre

252

à l’approche de l’hiver et du froid, le souci des citoyens de la wilaya de Béjaïa, notamment ceux habitant dans les zones montagneuses, a trait essentiellement aux moyens de se réchauffer. En effet, l’inquiétude des citoyens de plusieurs localités, dépourvues de gaz de ville, montent crescendo à l’arrivée de la saison hivernale, même si Naftal met, à chaque fois, les bouchées doubles pour leur assurer un approvisionnement suffisant en bonbonnes de gaz butane. Heureusement que le calvaire de ces familles va bientôt tirer à sa fin à la faveur d’un programme de mise en service du gaz naturel, d’ici le mois de novembre prochain, lequel touchera 7 000 foyers à travers diverses communes.

C’est ce qu’a annoncé, jeudi dernier, le wali de Béjaïa, à partir de la municipalité de Tinebdar, où il a procédé à la mise en service du gaz naturel, au bénéfice de 748 foyers. «Nous avons un programme de mise en service du gaz de ville au profit de 7 000 habitations. Cette opération sera achevée d’ici le mois de novembre prochain», a déclaré le wali, M. Ahmed Maabed. Avec ces nouveaux raccordements, le taux de pénétration du gaz naturel dans l’ensemble de la wilaya de Béjaïa atteindra les 62 %.

Ce taux aurait été plus élevé, estime le chef de l’exécutif, si le problème des oppositions citoyennes ne s’est pas posé avec acuité. Pour rappel, au mois de mars dernier, les autorités locales ont réussi, suite à un travail de sensibilisation de longue haleine, à débloquer les projets de réhabilitation du gazoduc de 20 pouces (Beni Mansour-Béjaïa) et réaliser la canalisation de 8 pouces reliant Melbou à Ziama Mansouria (Jijel). Pour rappel, les travaux de ces deux projets sont restés à l’arrêt plusieurs années durant à cause des oppositions émanant des propriétaires terriens.

Le raccordement de milliers de foyers des communes de l’est de la wilaya, à savoir Souk El Tenine, Melbou, Tamridjt, Taskeriout, Derguina, Bordj Mira et Aït Smaïl, dépend donc de la mise en service du gazoduc de 8 pouces. A noter que les communes sises à l’ouest de la wilaya, à l’instar de Béni Ksila, Adekar et Taourirt Ighil, ne tarderont pas, elles aussi, à être raccordées au gaz de ville, et ce à la faveur du dégel du projet du gazoduc de 16 pouces, qui démarrera de la commune de Fréha (Tizi Ouzou).

Salma Bedja