Accueil Bgayet 8 300 LPL en instance d’attribution

LOGEMENTS SOCIAUX - Implantés dans plusieurs communes

8 300 LPL en instance d’attribution

117

Un parc immobilier de 8 300 logements sociaux publics locatifs (LPL)
est en instance d’attribution dans la wilaya de Béjaïa. C’est ce qu’a annoncé un responsable de la Direction du logement, informant que ces logements inscrits à l’indicatif de l’OPGI sont implantés dans plusieurs communes. Néanmoins, a-t-il fait savoir, une proportion importante de ce parc est située à Ighzer Ouzarif dans la commune d’Oued Ghir. «Nous avons près de 50% de ces logements, soit 4 000, à Oued Ghir, où les opérations en rapport avec les VRD sont en cours d’exécution. Il y a un suivi permanent des travaux, qui avancent à une cadence soutenue», a déclaré le responsable de la Direction du logement, annonçant que la remise des clefs interviendra dès l’achèvement des travaux.

A noter qu’une partie de ce parc sera distribué d’ici la fin de l’année, assure-t-on. La partie restante le sera à partir de janvier 2020, au fur et à mesure de l’achèvement des travaux de VRD. C’est le cas, notamment, des logements d’El Kseur, Kherrata, Akbou, Sidi Aïch et Ouzellaguen. Des logements dont les bénéficiaires attendent depuis des lustres leurs clefs. D’ailleurs, cette vaine attente a instillé une dose d’inquiétude chez ces postulants, outrés de se morfondre dans l’incertitude. «À force d’attendre indéfiniment, on devient fatalement sceptique et incrédule. Cette énième promesse de l’administration de distribuer ces logements n’est que de la poudre aux yeux», lâche, désillusionné, un souscripteur d’Ouzellaguen.

Gagné par la défiance et consumé par l’angoisse, un autre postulant d’Akbou estime que «les responsables en charge de ce dossier pèchent par manque de cohérence et de rigueur dans la gestion. Il apparait clairement que le sort tragique des familles en attente de logements est le cadet de leurs soucis».

N. M.