Accueil Bgayet 80 LPL en attente d’attribution

Draâ El-Gaïd

80 LPL en attente d’attribution

90

Un parc immobilier livré à la patine et des sans-logis qui se morfondent depuis des lustres. Cela se passe à Draâ El Gaïd, une circonscription rurale où des centaines de familles logent dans la précarité, en attendant d’étrenner un appartement décent. «C’est une situation insolite, qui confine à la tragi-comédie. Maintenir des logements fermés pendant que les familles pour lesquelles ils sont destinés souffrent le martyre est à peine croyable. Pourtant, on nous a fait savoir que la liste des attributaires est finalisée depuis longtemps», fulmine un souscripteur au LPL. «Nous en avons assez de patienter vainement.

Il aurait été sans doute préférable de ne pas investir des sommes faramineuses dans des logements, si c’est pour leur réserver un triste sort», récuse un père de famille, demandeur de logement social. A noter que le parc immobilier en instance d’attribution est érigé sur deux sites, situés aux villages Adjiouen et Dra Dra, informe-t-on. Au total, 80 logements de type public locatif (LPL), dont l’achèvement remonte à l’année 2014, restent désespérément fermés. Un responsable de l’OPGI à l’indicatif duquel sont réalisés ces logements, pour sa part, justifie leur non-distribution par l’absence des VRD. «Il y a des immeubles qui ne sont pas encore raccordés à l’eau et à l’électricité.

D’autres blocs ne disposent pas de réseau d’assainissement», indique-t-il, tout en assurant que cette situation connaîtra son épilogue sitôt les VRD achevés. A noter que cela ne concerne pas uniquement la commune de Draâ El Gaïd. En effet, des centaines d’autres logements réalisés aux quatre coins de la wilaya de Béjaïa sont en instance d’attribution depuis plusieurs années. A chaque fois, le même motif est mis en avant par les pouvoirs publics pour justifier les retards flagrants accusés dans la distribution de ces logements, à savoir : l’absence de VRD. A quand le bout du tunnel ?

N. M.