Accueil Bgayet Amizour Suite aux dernières émeutes : D’importants dégats enregistrés

Amizour Suite aux dernières émeutes : D’importants dégats enregistrés

10644

Avec la fin des dernières émeutes, la ville d’Amizour a retrouvé de nouveau le calme mais le bilan des dégâts est très lourd, avec tous les biens publics brûlés ou pillés. Une action vandale menée par des groupes anonymes, qui va rentrer dans le répertoire des actions les plus graves dans l’histoire de la commune.

Beaucoup de points ont été ciblées. Au départ, c’était les symboles de l’Etat tel que le tribunal, le siège de la daïra et la Sonelgaz. Ce fut ensuite le parc communal, le magasin, l’agence CPA, l’unité de production d’aluminium (ALEXO), l’agence des assurances (CNAS), le centre culturel Malek Bouguermouh ainsi que cinq sièges d’associations de la localité qui n’ont pas échappé au feu qui s’est propagé partout, à savoir, le siège du club scientifique Secta, celui de l’association médicale, celui de l’association des aveugles, la ligue communale des activités culturelles et l’association El Amel. Le parc roulant communal stationné à quelques mètres du siège de l’APC, a été quant à lui, détruit en totalité avec une dizaine de véhicules de toutes catégories brûlés, soit à l’intérieur ou à l’extérieur du parc : un camion à benne tasseuse a été retrouvé prés du village El Hamma, tandis qu’un tracteur et un camion k120 ont aussi été retrouvés à Bousseltane dans la commune de Tala Hamza. Un autre tracteur prés de Xantina, à environ sept kilomètres du chef-lieu de la commune d’Amizour et une ambulance au milieu du chemin menant vers l’hôpital de Boukhalfa. Le magasin communal a été vidé en un temps record, une seule nuit ayant suffi pour voler tous les stocks de la commune dont les outils de plomberie, de l’électricité ainsi que les matériaux de construction qui s’y trouvaient.

Atmane Mehdi