Accueil Bgayet Acquisition d’un nouveau générateur de dialyse

EPH DE SIDI AÏCH - Service hémodialyse

Acquisition d’un nouveau générateur de dialyse

164

Le service d’hémodialyse de l’Etablissement public hospitalier (EPH) de la ville de Sidi Aïch vient d’être doté d’un nouveau générateur de dialyse. L’acquisition de ce nouveau matériel a été financée dans le cadre du budget primitif 2019 de l’APW de Béjaïa, adopté au début de l’année en cours. «Notre service a bénéficié d’un nouveau générateur qui sera installé, probablement, au courant de la semaine prochaine», a affirmé un responsable au niveau de ce service. En tout cas, la mise en service de ce nouveau générateur soulagera un tant soit peu la pression énorme que subit le centre de dialyse de cette structure de santé, inaugurée en 2012.

Ce centre a besoin d’être renforcé par d’autres générateurs pour faire face au nombre croissant des insuffisants rénaux qui y viennent pour se soigner. «Nous travaillons sous pression à cause du déficit en appareils d’hémodialyse et du personnel paramédical. Normalement, chaque patient doit suivre trois cures par semaine. On ne peut, malheureusement, pas satisfaire tout le monde. Lors de l’ouverture de ce centre, nous avons commencé avec dix générateurs pour 20 malades. Aujourd’hui, le nombre de patients a fortement augmenté. Leur prise en charge nécessite alors plus de moyens matériels et humains», a indiqué le même responsable.

Ainsi, les insuffisants rénaux de la wilaya de Béjaïa souffrent le martyre pour se faire soigner, en l’absence de centres spécialisés dans le traitement de l’insuffisance rénale. A noter dans ce sillage qu’un projet de réalisation d’une clinique d’hémodialyse par un investisseur privé dans la commune d’Aokas est bloqué depuis plus d’une année par des citoyens de la région, qui contestent le choix de terrain concédé à cet investisseur par le Comité d’assistance à la localisation et à la promotion des investissements et de la régulation du foncier (Calpiref). Cet investisseur, un médecin de la wilaya, prévoit de réaliser une clinique d’hémodialyse, qui sera dotée de 35 à 40 générateurs. Cela permettra, selon ce médecin, de prendre en charge une quarantaine de malades à la fois.

Dans un autre chapitre, dans le cadre du renforcement des structures sanitaires existantes en équipement médical, en vue d’assurer une meilleure prise en charge des malades, l’APW de Béjaïa a décidé de financer, au titre du BP 2019, l’acquisition d’un nouvel aspirateur d’une valeur de 3 200 000 DA, au profit de l’EPH d’Amizour, et d’un échographe pour la maternité «Mère et enfant» de Targa Ouzemour.

Salma Bedja