Accueil Bgayet Campagne contre les MTH

TAMOKRA

Campagne contre les MTH

64

Il a été établi par les spécialistes de la santé que les maladies à transmission hydrique, connues sous l’acronyme MTH, peuvent être mortelles, comme la typhoïde et le choléra.

Des maladies redoutables qui, si elles se déclenchent, peuvent être à l’origine d’une épidémie. C’est durant la saison estivale qu’elles se déclarent le plus, étant donné que la chaleur «aide» exceptionnellement les virus et autres germes à se multiplier de façon effrénée. Seules la prévention et la lutte implacable peuvent enrayer ces maladies transmissibles. Comme ces affections se transmettent via des eaux polluées et contaminées, la javellisation et l’utilisation des briques poreuses de chaux ou de galets de chlore demeurent des moyens efficaces de lutte contre ces maladies.

A cet effet, les bureaux d’hygiène communaux (BHC) à travers la wilaya procèdent à la distribution de galets de chlore, pour la désinfection et la purification des eaux, notamment celles des puits et autres ouvrages de stockage, comme les bâches à eau. A titre d’exemple, dans la commune de Tamokra, les autorités communales ont appelé, via un communiqué rendu public, les habitants, surtout les propriétaires de puits et de bâches à eau à se rapprocher du bureau d’hygiène communal pour se faire remettre des galets de chlore dans le but de traiter et désinfecter les points d’eau utilisés pour la consommation ménagère.

Notons que la commune de Tamokra, qui recèle une ressource hydrique non négligeable, compte près de 500 puits, dont la plupart ne sont pas traités, d’où l’appel lancé par l’APC en direction de leurs propriétaires.
Syphax Y.