Accueil Bgayet Campagne de nettoyage à Ath Allouane

Akfadou

Campagne de nettoyage à Ath Allouane

410

Les habitants du village Ath Allouane, dans la commune d’Akfadou, à une soixantaine de kilomètres du chef-lieu de Béjaïa, ont organisé, vendredi passé, une grande opération de volontariat.

Cette opération est dans le cadre de la préservation et la protection de l’environnement qui constituent, ces dernières années, un défi à relever, que ce soit pour les autorités publiques ou la société civile. Dès 8h00, les citoyens se sont regroupés à la place publique avant d’entamer le nettoyage des fossés, des accotements du chemin vicinal menant vers Mezouara. Ils ont retroussé les manches pour nettoyer leur localité.

Ainsi, les accès, les caniveaux, les cimetières, les places publiques… tous les espaces du village et son périmètre ont été totalement nettoyés. De ce fait, plus de huit camions de déchets ont été enlevés et évacués. Munis de leur matériel (pelles, râteaux, pioches, sécateurs…), de gants et sacs poubelles, les volontaires se sont répartis en petits groupes. Conscients du danger qui guette leur village, ils ne veulent pas rester indifférents face à la dégradation de leur environnement.

Des sacs poubelles entassés sur les trottoirs, cartons, bouteilles en plastique et en verre jetées n’importe où, gravats, canettes de bière, branches et feuilles d’arbres abandonnés dans les coins de rue. Tous types d’ordures ont trouvé refuge sur ces lieux. Autant de déchets qui viennent enlaidir le décor, pourtant féerique. Dans ce qui s’apparente à une ultime tentative de sauver ce qui reste et de limiter les dégâts, les habitants du village Ath Allouane, pour leur part, comptent désormais sur eux-mêmes pour nettoyer leur village.

A noter que cette initiative ne sera pas limitée à la seule journée de vendredi car désormais, chaque vendredi sera consacré au nettoyage, comme l’a confirmé un habitant dudit village. Dans le même sillage, le village a pris une batterie de mesures visant à protéger l’environnement. Parmi les mesures prises figure l’installation de panneaux d’interdiction de jeter les ordures sur les accotements de la route, de stationner sur les accotements en raison de la multiplication des picoleurs, d’implanter des arbres sur les accotements en plus de la nécessité de multiplier les bacs à ordures.

L’insalubrité s’est «incrustée» dans le geste et la pensée, a-ton souligné. Le problème récurrent de la pollution de l’environnement, au niveau des villes et des villages, s’aggrave de plus en plus. Pour ce qui est des autorités locales, elles ne cessent de prendre des mesures qui ne sont hélas pas venues à bout de ce problème, qui prend des proportions alarmantes. En effet, toutes les mesures prises jusque-là, dont les campagnes de sensibilisation, la collecte à travers des opérations de volontariat, n’ont fait que parer un tant soit peu à ce problème mais pas le résoudre, a-t-on relevé.
Bachir Djaider