Accueil Bgayet Couverture sanitaire insuffisante

Akfadou

Couverture sanitaire insuffisante

55

La population de la commune d’Akfadou se plaint de la couverture sanitaire qu’elle juge en deçà de ses besoins. En effet, le maillage en infrastructures de santé de proximité ne couvre que quelques villages, déplore-t-on. «Hormis les villages Imaghdassen et Ath Alouane, qui disposent d’unités de soins, les autres localités font face à un vide sidéral», dira un citoyen du village Tapount.

«Même ces deux structures périphériques ne sont que l’ombre d’elles-mêmes. Elles n’assurent que les soins infirmiers», soutient un retraité du village Imaghdassen, tout en plaidant pour l’affectation d’un médecin. «Un médecin doit être présent, au moins une fois par semaine, pour faire des consultations et épargner à la population les déplacements jusqu’à la polyclinique de Tiniri», suggère un autre villageois.

Les services de la polyclinique, sise à hauteur de Tiniri, le chef-lieu communal, sont aussi entachés de carences, signale-t-on. «Un seul opérateur pour manipuler l’appareil de radiologie. Le service ferme dès 14 heures. Au-delà, les malades ayant besoin de clichés sont systématiquement dirigés vers l’hôpital de Sidi Aïch», affirme un citoyen d’Akfadou.

«L’hôpital est à près d’une heure de route. En cas de chutes de neige, la commune est coupée du reste du monde. Toutes ces conditions imposent de doter Akfadou d’une couverture sanitaire correcte», indique un habitant de Tiniri. Et d’ajouter : «La santé de proximité dont on prétend faire une priorité est un leurre.»
N Maouche.