Accueil Bgayet Des élus se plaignent du déficit en personnel technique

APC d’Ighram

Des élus se plaignent du déficit en personnel technique

78

La commune d’Ighram est aux prises avec un déficit en ressources humaines qui impacte négativement son fonctionnement. «Sur le plan administratif, le staff en place suffit amplement pour faire fonctionner nos services et répondre aux attentes de la population. En revanche, nous accusons un déficit important dans les métiers techniques, comme les éboueurs, les chauffeurs et les plombiers.

L’effectif en place est largement en deçà du seuil optimal», a révélé un élu à l’APC, indiquant que cette situation est la résultante des départs massifs à la retraite, enregistrés au cours de ces dernières années. «Les agents admis à la retraite ne sont pas systématiquement remplacés par de nouvelles recrues. Cela a créé un déséquilibre qui s’aggravera d’année en année», a-t-il fait remarquer.

La mesure du gel des recrutements dans la fonction publique, en vigueur depuis trois ans, a mis dans l’embarras les responsables de l’PC. «L’administration de la fonction publique a signifié que seuls les postes vacants des travailleurs titulaires pouvaient être comblés par des remplacements. Or, il se trouve que des employés non titulaires arrivent périodiquement en fin de contrat et libérés en laissant leurs postes vides», constate notre interlocuteur. Résultat des courses, une surcharge de travail pour les fonctionnaires encore en poste et une capacité d’intervention très amoindrie des services techniques.

N. M.