Accueil Bgayet Des habitants d’Aïn Skhoun protestent

Ils se sont rassemblés avant-hier devant la mairie

Des habitants d’Aïn Skhoun protestent

119

Des dizaines d’habitants du village Aïn Skhoun, à quelques encablures
du campus de Targa Ouzemmour, dans la commune de Béjaïa, ont observé, mardi dernier, un rassemblement devant le siège de l’APC.

Interrogé sur la motivation de cette action jugée extrême, l’un des représentants des villageois mécontents d’Aïn Skhoun souligne : «Si les habitants du village sont arrivés jusqu’à organiser un rassemblement devant la mairie, c’est que toutes les autres voies ont été épuisées. Nous avons écrit plusieurs correspondances aux services concernés de la commune et de la wilaya à qui on a fait part de nos problèmes, mais jusqu’à présent, ils ne nous ont fait que des promesses qu’ils ne tiennent pas. Nous espérons qu’avec cette action, ils vont enfin daigner se pencher sur notre cas.»

Selon notre interlocuteur, la moitié du village n’est pas électrifiée «bien que certaines habitations soient construites il y a 10 ou 15 ans», précisant qu’une partie de la somme allouée au projet d’électrification de ces habitations demeure pendante au niveau de la Trésorerie communale.

«La participation financière des villageois d’Aïn Skhoun au projet de l’électrification s’élève à 400 millions de centimes. L’APW a, pour sa part, débloqué 200 millions de l’APW, soit un total 600 millions de centimes versés depuis plus d’une année», explique-t-il.

Pour la concrétisation de ce projet, les habitants de ce bourg attendent le que la Trésorière communale débloque les 536 millions de centimes représentant l’apport de l’APC de Béjaïa. Les habitants d’Aïn Skhoun vivent également le calvaire à chaque saison estivale, en raison des pénuries récurrentes d’eau potable. Ce village, faut-il le signaler, est alimenté par des camions-citernes de l’APC.
F. A. B.