Accueil Bgayet La baignade reprend dangereusement

TAMOKRA - Barrage Tichy Haf

La baignade reprend dangereusement

131

La baignade dans les eaux du barrage Tichy Haf a repris, ces jours-ci, en dépit de son interdiction.

En effet, des « contingents » de jeunes et d’adolescents prennent d’assaut les berges de cette étendue d’eau pour piquer une tête et se « barboter » dans ces eaux plates et profondes, et ce, nonobstant les risques de noyade encourus par ces personnes, lesquelles savent pertinemment que cet endroit est périlleux pour eux, mais par « opiniâtreté » ou peut-être par inconscience, ces jeunes continuent à braver le danger de la noyade pour se rafraîchir le corps, et ce, en l’absence d’une piscine communale à même de les en dévier de ce barrage qui n’est nullement fait pour la baignade.

Ainsi donc, ces jeunes affluent, chaque jour, vers les berges de cette gigantesque mare envasée pour y pratiquer la nage. Ces baigneurs, en plus de la région, viennent des localités situées dans les wilayas limitrophes comme Bordj Bou Arréridj et Sétif.

Malgré la sonnette d’alarme tirée chaque saison estivale, les jeunes continuent d’affluer vers ce barrage au mépris de leur vie. « Ma foi, ces jeunes sont complètement inconscients ! Ils savent pertinemment les dangers qui les guettent en se baignant dans ce barrage, mais ils s’en moquent. Ils sont combien ces jeunes gens qui se sont noyés par le passé dans les eaux de cette vaste étendue d’eau ? Et combien faudra-t-il encore de victimes pour que l’on s’aperçoive, au bout du compte, que ce barrage n’est nullement construit pour la baignade ? » se demande un habitant de Tamokra.

Par ailleurs, le bilan des noyades depuis la mise à eau de ce barrage s’élève à 14 cas. Un chiffre effarant, mais qui ne dissuade nullement ces jeunots. « Ces jeunes gens sont-ils fatalistes à ce point ? » s’interroge encore notre interlocuteur.
Syphax Y.