Accueil Bgayet La commune suffoque

BOUDJELLIL - Embouteillages, dépotoirs à ciel ouvert…

La commune suffoque

148

La circulation automobile au niveau du chef-lieu communal de Boudjellil est devenue difficile, ces derniers temps, à cause des embouteillages qui surviennent surtout à proximité du siège de l’APC.

En effet, au niveau de cette institution étatique, de longs bouchons se forment. Le stationnement de part et d’autre de la chaussée de dizaines de véhicules crée cette situation peu amène. La mairie, qui se trouve en ces lieux, est prise d’assaut par les citoyens de la commune pour les différentes prestations de service, ce qui provoque cet encombrement et ces bouchons.

Le passage des voitures devient périlleux, et des concerts de klaxons se font entendre à chaque fois que la situation se complique. «Le chef-lieu de Boudjellil est devenu encombré devant le siège de la mairie à cause de la présence accrue de voitures qui stationnent des deux côtés de la chaussée, rétrécissant ainsi la largeur de ce chemin. Il n’existe malheureusement aucun parking dans les alentours pour le stationnement de ces automobiles, au nombre impressionnant, qui défilent tous les jours ouvrables au niveau du chef-lieu municipal de Boudjellil», constate amèrement un habitant de cette localité.

Par ailleurs, il a été constaté une multiplication inquiétante des dépotoirs à Boudjellil, ces derniers jours, où les déchets ménagers s’amoncellent à divers endroits. Ces immondices sont générées à tout moment de la journée, alors que la collecte ne se fait qu’une fois dans la matinée.

La gestion des déchets ménagers se pose avec acuité dans cette commune, où un Centre d’enfouissement technique (CET) devait être réalisé, il y a de cela des années, avant de connaître un arrêt des travaux, pourtant entamés, à cause de l’opposition de certains individus qui n’ont malheureusement pas donné une solution de rechange à leur refus catégorique de voir implanté sur les lieux un CET. Pendant ce temps, les immondices envahissent la commune, au grand dam de ces habitants.
Syphax Y.