Accueil Bgayet La DSA et la direction du commerce rassurent !

Hantise de pénuries des produits alimentaires

La DSA et la direction du commerce rassurent !

159

Depuis la confirmation du premier cas du Covid-19 dans la wilaya de Bejaia et l’annonce par le gouvernement des premières restrictions sociales sur l’ensemble du territoire national pour endiguer la propagation de ce virus, les citoyens de la région se sont rués en masse vers les épiceries et les supérettes pour faire des provisions en denrées alimentaires et autres produits de première nécessité. En effet, la peur d’une pénurie et d’une rupture des stocks des produits de base se fait sentir au sein de la population. Devant l’angoisse des consommateurs, les pouvoirs publics essayent de rassurer en affirmant la disponibilité en quantités suffisantes des produits alimentaires.

C’est ce qu’a annoncé, dernièrement, un responsable à la direction des services agricoles (DSA) de Bejaia devant la spéculation née, notamment au départ. «Nous avons au niveau de notre wilaya 25 chambres froides contenant suffisamment de produits alimentaires comme la pomme de terre, l’oignon, l’ail, etc. Nous procédons au déstockage graduel de ces produits en cas de nécessité pour réguler le marché et éviter la flambée des prix », a rassuré ce responsable de la DSA. En outre, celui-ci a déclaré que les exportations de la pomme de terre vers l’étranger ont été suspendues et que les stocks destinés à cet effet seront écoulés dans le marché local.

Cette information a été confirmée par l’un des exportateurs de pomme de terre de la wilaya de Bejaia. «Je devais exporter, un conteneur de pomme de terre vers la Somalie, mais j’ai dû annuler cette opération. Le conteneur a été chargé et la facture a été domiciliée, mais la mesure prise par le gouvernement d’interdire l’exportation des produits stratégiques m’a contraint de suspendre cette activité à l’export. Désormais, je vais vendre ma marchandise au niveau du marché local», a expliqué à la radio locale récemment un exportateur, qui détient une chambre froide de stockage de la pomme de terre dans la commune de Timezrit.

Ce commerçant a souligné qu’il s’approvisionnait régulièrement à hauteur de 500 quintaux de pomme de terre depuis Oued Souf. «Habituellement, j’achemine chaque jour près de 500 quintaux de pomme de terre de la wilaya d’Oued Souf. Cette cargaison est stockée durant trois jours dans une chambre froide avant de l’exporter vers l’étranger. Mais, avec les mesures prises par le gouvernement, j’écoule ma marchandise au niveau local. Donc, il y aura suffisamment de ce produit», a-t-il rassuré. Pour sa part, le directeur de wilaya du commerce a appelé les citoyens de la région au calme, en démentant, au passage, toute information sur d’éventuelles pénuries.

«À Bejaia, nous sommes un peu chanceux car la région constitue un pôle agroalimentaire qui approvisionne l’ensemble du territoire national. Il n’y a pas lieu de céder à la panique parce que les produits alimentaires existent en quantités suffisantes. Donc, j’appelle les citoyens à ne pas recourir au stockage», a-t-il indiqué.

Mais, ce qui est déplorable et qui a indigné plus d’un, est l’attitude de certains commerçants malveillants qui profitent de cette crise pour s’enrichir et réaliser des gains sordides en pratiquant des prix excessifs. Néanmoins, la direction du commerce dit avoir mis sur place un dispositif spécial pour renforcer les contrôles afin de lutter contre la spéculation sous toutes ses formes et réprimer les pratiques commerciales illégales. «Toutes nos brigades de contrôle sont sur le terrain et travaillent d’arrache-pied pour réprimer les pratiques commerciales illégales. Aussi, les citoyens peuvent nous appeler au numéro du service consommateur (10-20) pour signaler tout dépassement de la part des commerçants. Les prix des produits subventionnés par l’État doivent être strictement respectés par les revendeurs», a insisté un responsable à la DCP.

B. S.