Accueil Bgayet La gare ferroviaire sans commodités

Tazmalt

La gare ferroviaire sans commodités

156

Les usagers qui empruntent les trains de voyageurs au niveau de la gare ferroviaire de Tazmalt, l’une des haltes de la ligne de la voie ferrée Béjaïa – Béni Mansour, endurent les affres de l’absence des commodités essentielles dans l’enceinte ferroviaire.

En effet, beaucoup de carences sont enregistrées au niveau de cette gare, laquelle est loin de permettre le confort tant souhaité et réclamé au demeurant par les voyageurs. Même si la gare a connu des travaux de réhabilitation de sa structure et des aménagements internes et externes, il n’en demeure pas moins qu’il subsiste encore des déficits qui sautent aux yeux, à commencer par l’eau courante qui est carrément absente.

Les usagers sont confrontés à l’inexistence de cette denrée essentielle dans cette enceinte, ce qui pose un sérieux problème. Les toilettes, pour leur part, se trouvent dans un état lamentable. Elles sont inutilisables à cause de leur envahissement par la crasse et les déchets en tous genre, notamment les emballages de boissons alcoolisées. Des individus se faufilent dans des endroits de cette gare afin de s’adonner à la consommation des boissons alcoolisées et des stupéfiants en toute impunité.

Il est à déplorer aussi l’absence des bancs sur les quais complètement «dénudés». Les usagers attendent l’arrivée des trains en position debout ou en s’asseyant à même les quais, cela quand la salle d’attente, pourvue en bancs pour sa part, est bondée de monde. L’éclairage est aussi «aux abonnés absents» dans cette gare, ce qui crée un sentiment d’insécurité pour les usagers du train du soir qui arrive dans cette gare aux alentours de 19h. C’est dire, en fin de compte, que la SNTF devrait fournir plus d’efforts pour assurer le confort à sa clientèle, que ce soit dans les trains ou dans les gares, car ne dit-on pas que «le client est roi».

S. Y.