Accueil Bgayet La nouvelle polyclinique inaugurée

Kherrata

La nouvelle polyclinique inaugurée

362

La nouvelle polyclinique réalisée à la cité «EPLF» de Kherrata a été mise en service, le 5 juillet dernier, à l’occasion de la célébration du 57e anniversaire de l’indépendance.

Ce fut en présence du directeur et de l’encadrement médical de l’EPSP. A cet effet, comme il a été constaté sur les lieux, toutes les mesures ont été prises par ces derniers tant sur les plans moyens humains que matériels de manière à ce que les différents services qui y seront installés fonctionnent dans de bonnes conditions, sachant que cette réalisation qui en plus permettra d’assurer la couverture médicale de cette partie de l’agglomération de la ville de Kherrata, mais aussi celle de tout le village de Djermouna et ses localités rurales environnantes qui constituent une zone d’habitation la plus importantes de la commune de Kherrata.

Aussi, selon M. Bélaid, Directeur de l’EPSP de Kherrata, «cette nouvelle structure aura un impact non négligeable non seulement sur la proximité immédiate avec un partie de la population de la commune, mais également permettre de désengorger l’ancienne polyclinique sise au centre de la ville », tout en soulignant que les services médicaux de base y seront maintenant telles que les consultations générales et la stomatologie.

Dans ce cadre, il est à signaler en outre que la polyclinique assure d’autres prestations médicales telles que la vaccination, la PMI, les services de la psychologie, de l’orthophonie, et le STCM et la pharmacie centrale en plus de ceux transférés à son nouveau siège.

Au sujet du cas du centre d’hémodialyse relevant de l’EPH implanté au sein de cette ancienne policlinique qui est par ailleurs dans en voie de dégradations en raison du mouvement du sol qui déstabilise de plus en plus l’assiette d’implantation de la structure qui ne permettent pas d’assurer son bon fonctionnement où les conditions de travail du personnel médical sont très difficiles et une salle pour les hémodialysés insuffisantes par rapport au nombre de malades accueillis pris en charge quotidiennement, il a été propos à ce que ce centre soit transféré au niveau de la nouvelle polyclinique, mais d’après notre source auprès de la direction de l’EPSP, ce transfert ne peut s’opérer que sur accord du ministère de tutelle.

Pour les raisons évoquées ci-dessus et compte tenu de la faisabilité de ce transfert d’autant plus qu’il s’agit d’un même secteur, il est souhaitable, voire nécessaire, à ce que la solution ainsi préconisée soit concrétisée puisque toutes les possibilités sont ainsi offertes, une décision qui sera bien accueillie non seulement par le personnel d’encadrement médical mais aussi par ces 75 patients hémodialysés de différentes communes de la région, voire en extra-muros.
S Zidane.