Accueil Bgayet La piscine communale inexploitée

Sidi Ayad

La piscine communale inexploitée

217

La commune de Sidi Ayad, sur les hauteurs de la ville de Sidi Aich, s’est dotée d’un équipement public de proximité, en l’occurrence une piscine communale. Implantée à hauteur du chef-lieu communal, l’infrastructure a été réalisée grâce à des dotations financières associant les plans communaux de développement et le budget de wilaya. L’ouvrage a été livré en 2018, apprend-on.

Néanmoins, sa mise en service annoncée pour le mois d’août de la même année par les responsables de l’PAC, n’a pas encore eu lieu. L’infrastructure garde toujours porte close, peut-on constater. Une situation qui n’est pas sans soulever moult interrogations chez le commun des citoyens de Sidi Ayad.

«Pourquoi avoir dépensé de grosses sommes d’argent dans un projet qui n’est, au final, ni profitable pour les jeunes, ni bénéfique pour la trésorerie de la commune ?», s’interroge un citoyen du village Hammam Sidi Ayad. «Si le statu quo devait perdurer, se serait un gâchis monumental.

Cela est révélateur de la gestion approximative des deniers publics et du peu de cas que l’on fait de l’argent du contribuable», assène un habitant du village Iftissen. D’aucuns en viennent même à remettre en cause l’opportunité et la pertinence d’un tel investissement.

«Si on avait construit une salle de sport ou un stade de proximité, on aurait rendu un grand service à la masse juvénile», estime un retraité de Sidi Ayad. Les responsables de la municipalité avec lesquels nous avons pris attache, mettent en avant «l’incapacité de l’APC à gérer l’infrastructure». Pour autant, promettent-ils, l’idée d’exploiter cette piscine a fait son chemin.

«Nous allons préparer un cahier des charges pour la concéder en gérance libre, moyennant une redevance», annonce un élu de Sidi Ayad.

N. M.