Accueil Bgayet La pression s’accentue !

KHERRATA - Demandes d’aides à l’habitat rural

La pression s’accentue !

166

Un nombre de plus en plus important de demandes d’aides à l’habitat rural est enregistré à l’APC de Kherrata. En effet, à ce jour, près de 1 200 dossiers ont été déposés, créant une véritable pression sur ce type de logements qu’il sera difficile d’atténuer à court, moyen et long termes, si des programmes assez conséquents ne sont pas attribués à la commune. Ses habitants sont dans un besoin pressant de ces logements mais la commune se trouve dans l’impossibilité de satisfaire ne serait ce qu’une petite partie de la demande, d’autant plus que, selon le responsable du service concerné de l’APC, seules 40 aides ont été attribuées, au titre l’année 2019, lesquelles ont déjà été distribuées.

Un quota jugé insignifiant par rapport à la demande, car cette formule connaît un engouement de la part de la population rurale, encouragée par la présence d’assiettes de terrain pour l’implantation de ces logements. Une population qui vit aussi dans des conditions précaires, depuis des décennies, et qui aspire à des logements décents. Il est à souligner que ce type de logements a également des effets positifs sur le plan socio-économique, en zone rurale, puisqu’il permet à la population de se stabiliser dans son milieu d’origine, évitant l’exode rural, et atténue la pression sur le logement social, en plus de stimuler et d’encourager la population rurale à réintégrer son milieu naturel pour se consacrer aux activités agricoles, sachant que la région est réputée, notamment, pour ses cultures maraichères et son arboriculture.

Un secteur qui connaît un développement, depuis quelques années, où plusieurs produits de l’agriculture locale et du terroir se trouvent sur le marché. En tout cas, la commune de Kherrata mérite l’attribution de programmes conséquents pour parer aux déficits enregistrés par rapport au nombre de dossiers déposés à ce jour, qui ont atteint un chiffre très important. Pour cela, les 40 unités attribuées, au cours de l’année écoulée, sont considérées comme «une goutte d’eau dans l’océan», a-t-on souligné.
S Zidane