Accueil Bgayet La RN106 toujours inondée

Aït R'zine

La RN106 toujours inondée

108

À chaque intempérie, les rues du chef-lieu municipal d’Aït R’zine se trouvent inondées par les torrents pluviaux. Comme cela a été le cas, dimanche dernier, et ce après une journée pluvieuse, où les différentes artères de cette localité ont été envahis par les eaux pluviales qui dévalaient des hauteurs.

Cependant, la RN106 qui passe par Guendouz, chef-lieu communal, se trouve être le tronçon le plus touché avec des torrents qui ruisselaient avec force, inondant de ce fait la chaussée en gênant énormément la circulation tant routière que piétonnière. Ainsi, dimanche dernier, comme constaté de visu cette route a été envahie par les eaux pluviales lesquelles ont causé des affouillements sur les abords carrément dénudés. Des rigoles ont été creusées par la force des torrents qui coulaient à flots sur la chaussée.

« C’est toujours le même scénario qui se répète à chaque tombée de la pluie. Le système d’évacuation des eaux pluviales étant inexistant ou suranné à certains endroits, engendre toute cette situation désobligeante à plus d’un titre pour les automobilistes et les habitants », déplore un habitant de Guendouz. Dans le même ordre d’idées, il est à regretter dans cette situation l’absence totale des travaux d’entretien et de confortement de la RN106 au niveau de cette commune rurale.

Les accotements de cette route, qui fait la jonction entre les wilayas de Béjaïa et Bordj Bou Arréridj, sont carrément échancrés et creusés en sillons et autres cratères, cela sans évoquer l’état peu reluisant de la chaussée, où la couche bitumeuse est délabrée à plusieurs sections nécessitant un impérieux projet de réhabilitation lequel n’arrive pas encore à voir le jour. Ce n’est malheureusement pas le seul tronçon qui pâtit de cette situation délétère, bien plus, tout le réseau routier de la commune d’Aït R’zine est en proie à l’usure et à l’absence surtout des caniveaux et autres avaloirs qui permettent l’évacuation des eaux pluviales qui inondent à chaque fois la chaussée.

Syphax Y.