Accueil Bgayet La tomate grimpe à 120 DA le kilo

Mercuriale

La tomate grimpe à 120 DA le kilo

57

Alors que durant l’été ils étaient pratiquement tous abordables pour les familles aux revenus limités, les prix des fruits et légumes, au seuil de l’automne, reprennent leur ascension. Jugez-en. Le prix des tomates qui s’est stabilisé pendant les trois mois de l’été entre 30 et 50 DA le kilo s’envole à 100 voire 120 DA le kilo. Dans les magasins de fruits et légumes, où les produits sont censés être triés et de bonne qualité, il a allègrement atteint la barre des 150 à 180 DA le kilo. Quant aux haricots verts, qui sont d’habitude considérés comme le repas du pauvre, leur prix ne descend pas de 220 à 250 DA le kilo.

Sans aucune raison apparente, le prix des carottes, qui a tout le temps varié entre 50 et 60, a grimpé pour atteindre à la barre des 100 à 120 DA dans les marchés hebdomadaires de l’Edimco et de Sidi-Ahmed. Fières de leurs panaches, produit que les femmes apprécient dans le gros couscous, les premières bottelettes de navets font leur apparition entre 100 et 140 DA.

Il en est de même pour les cardes, qui accompagnent la sauce du couscous ou un bon ragout avec des bouts de viande. Pour ne pas être en reste, le prix des courgettes varie entre 120 et 140 DA le kilo. Dans cette intersaison été-automne, seuls les prix des poivrons et des piments sont stables, soit entre 40 et 60 DA le kilo. Le fameux «mouz-h’lou», pour sa part, est affiché entre 80 et 100 DA le kilo. Quant aux fruits de saison, les pères de famille ont l’embarras du choix entre les poires, les pommes, les nectarines et le raisin dont le prix varie entre 120 et 180 DA le kilo, suivant la qualité et le calibre.

B. Mouhoub