Accueil Bgayet La ZAC en jachère

Akfadou

La ZAC en jachère

270

La ZAC d’Akfadou, située en aval de Tiniri, le chef-lieu communal, est en jachère. Créé il y a plusieurs décennies, le site avait fait l’objet de travaux de viabilisation et subi quelques menus aménagements, avant d’être livré à l’abandon. Les différents exécutifs qui se sont succédé à la tête de la municipalité n’ont pas réussi à relancer le projet, encore moins à lui donner un contenu concret. Et pourtant, assure-t-on, ce n’est pas faute d’avoir essayé. «Nous avons tenté le tout pour le tout afin de dépoussiérer ce dossier.

Hélas, nous avons buté sur des résistances et des difficultés insurmontables», déplore un ex édile d’Akfadou, en pointant du doigt «des forces occultes empêchant le projet d’aboutir». Un élu de l’assemblée sortante évoque plusieurs tentatives infructueuses visant à concrétiser le projet : «Nous avons fait des pieds et des mains, en faisant antichambre auprès de toutes les instance concernées. Toutes nos démarches ont été annihilées par l’incurie de certains responsables et par une bureaucratie labyrinthique», fulmine-t-il.

L’actuel maire d’Akfadou, avec lequel nous nous sommes entretenus sur le sujet, dira que le dossier d’un candidat à l’investissement dans cette ZAC est bloqué depuis 2013. «Un operateur économique a formulé un dossier dans le cadre du dispositif Calpiref, mais il s’est vu refuser l’octroi d’un agrément, sans en connaître les vrais motifs», déclare le premier responsable de l’APC, en s’interrogeant sur le tenants et les aboutissants de ce blocage.

Le maire dit appeler de ses vœux la libération de l’investissement et l’encouragement de la libre entreprise, unique voie de salut pour arrimer la région à la navette du développement économique. «Cette ZAC est un gisement de richesses et un levier de développement. L’essor de l’investissement sera une bouffée d’oxygène pour notre commune», souligne-t-il.

N. M.