Accueil Bgayet L’APC ouvre les portes aux investisseurs

M’CISNA - Petites industries, tourisme de montagne…

L’APC ouvre les portes aux investisseurs

452

Les autorités locales de M’Cisna s’emploient ces derniers jours à créer de nouvelles richesses pour ne plus dépendre exclusivement des subventions des pouvoirs publics.

Pour ce faire, l’exécutif communal multiplie les campagnes de charme en direction des investisseurs en quête d’assiettes foncières pour l’implantation d’unités de production. Le maire de M’Cisna indique, dans ce sens, qu’un investisseur local compte lancer une entité industrielle pour transformer et valoriser les produits agricoles locaux, à savoir l’huile d’olive et la figue sèche.

«Nous allons accompagner cet investisseur pour qu’il puisse mener à bon port son projet», précise l’édile de M’Cisna, ajoutant que les sites touristiques et culturels de la municipalité seront mis en valeur prochainement à l’effet de promouvoir le tourisme de montagne. D’une superficie de 39,12 kilomètres carrés, M’Cisna est caractérisée par un relief accidenté avec un point culminant à 1 500 mètres d’altitude. Composée d’un chef-lieu et de sept villages, pour une population de quelque 8 000 âmes, cette municipalité a fait des progrès considérables ces dernières années, grâce, notamment, aux efforts consentis par les autorités locales.

Au chapitre travaux publics, les autorités locales ont procédé au bitumage de toutes les routes. Selon le maire de cette commune, Karim Kabache, d’autres axes routiers vont être créés dans un avenir proche dans plusieurs quartiers. En matière d’habitat rural, l’édile dit que «la commune a bénéficié d’un quota conséquent» ayant permis la satisfaction de toutes les demandes exprimées. Au chapitre alimentation des foyers en gaz de ville, le premier responsable de la commune précise qu’après le gel de l’opération en 2017, les travaux ont repris dernièrement. «Présentement, seules deux localités sont alimentées en gaz de ville ; il nous reste cinq autres localités à alimenter prochainement.

Les travaux, après un arrêt en 2017 et début 2018, ont repris et avancent à un rythme soutenu, ce qui est de bon augure», souligne-t-il. Toujours dans le secteur de l’énergie, le maire de M’Cisna parle de l’électrification de 268 habitations, réalisées dans le cadre de l’habitat rural, dans les prochains mois. Toutes ces réalisations et tant d’autres dans les secteurs de la santé et de la jeunesse et des sports, se réjouit-il, «ont permis d’améliorer la cadre de vie des populations et, du coup, d’enrayer l’exode rural».

F. A. B.