Accueil Bgayet L’assainissement pour plusieurs villages

APC d’Ighil Ali

L’assainissement pour plusieurs villages

112

La commune d’Ighil Ali a réservé une grande partie de ses crédits d’investissement aux projets d’hydraulique, notamment ceux afférents à l’évacuation des eaux usées. «L’assainissement est érigé au rang de priorité par l’Assemblée communale, car il touche directement à la santé publique.

D’autant plus que notre commune accuse un retard important dans ce secteur sensible, qu’on s’attèle à résorber progressivement», a déclaré un membre de l’exécutif communal. Ainsi, apprend-on, pas moins de quatre villages et localités sont ciblés par ces opérations d’assainissement pour un linéaire cumulé de réseau de 2 240 m à mettre en place. «Nous avons inscrit des opérations d’extension des collecteurs d’assainissement, afin de raccorder des quartiers non assainis, de même que la réalisation de nouveaux réseaux pour les localités qui en sont dépourvues», a fait savoir un responsable de l’APC.

De plus, les villages El Kelaâ et Bouni ont bénéficié de la réalisation de tout-à-l’égout, longs, respectivement, de 600 et 470 m. A noter qu’un projet similaire est programmé au profit du village Ath Seradj. Il porte sur l’installation d’un réseau d’assainissement et l’extension du réseau existant sur une longueur de 970 m. Pour sa part, le quartier Ighil Ath Ahcene, relevant du village Takorabt, est concerné par l’extension de son collecteur d’assainissement sur un linéaire de 200 m.

Sollicités pour donner leur point de vue sur ces projets en cours de réalisation, des citoyens d’Ighil Ali disent en reconnaître l’importance, tout en exprimant le vœu de les voir se généraliser. «Quoi qu’on dise, l’assainissement est un véritable acte de salubrité publique qu’il ne faut jamais négliger», souligne un habitant de Mouka. «Ces projets sont plus qu’indispensables. Néanmoins, on souhaite plus d’efforts de la part de la collectivité pour éradiquer tous les rejets à ciel ouvert, qui sont autant de sources de nuisances et de maladies», ajoute un autre citoyen d’Ighil Ali.

N Maouche