Accueil Bgayet Le centre culturel sous scellés

Taskriout

Le centre culturel sous scellés

89

Le centre culturel de Taskriout, sis à hauteur de l’agglomération de Bordj Mira, est fermé depuis de longues années.

D’après les responsables de l’APC, cette infrastructure a été mise sous scellés, après les émeutes de 2011, au cours desquelles elle a été mise à sac puis incendiée. «Fermé depuis plus de 8 ans, le centre culturel est devenu un lieu fantomatique. Les élus, qui se sont succédé à la tête de l’APC, n’ont pas pu obtenir l’inscription du projet de sa restauration», relève un citoyen de Taskriout, tenant une échoppe à Bordj Mira.

Un membre du staff communal sortant soutient que l’ex-APC a fait le maximum pour débloquer la situation, en vain. « Nous n’avons eu de cesse de solliciter une couverture budgétaire par l’affectation d’une dotation spéciale ou la mise à contribution des programmes sectoriels. Malheureusement, l’administration n’a jamais donné suite à nos requêtes», se lamente-t-il.

Un élu de l’APC, avec lequel nous avons pris attache, a fait savoir que la remise en état de ce centre culturel fait partie des préoccupations de l’Assemblée. «Nous avons réalisé sur les ressources propres de la municipalité une fiche technique faisant ressortir une enveloppe de 140 millions de DA pour la réhabilitation de l’infrastructure. Nous avons sollicité un financement et nous attendons toujours une réponse», souligne-t-il, tout en rappelant que le coût du projet est hors de portée de la trésorerie communale.

«Nous avons même suggéré la cession de cet établissement culturel au profit de la Direction de la culture, mais l’administration y a opposé un refus catégorique», déclare-t-il. Le responsable de l’APC dira que le statu quo est la pire des options. «L’établissement est livré à la patine, tandis que nos jeunes sont abandonnés à leur sort», se désole-t-il.
N Maouche.