Accueil Bgayet Le chef-lieu étouffe

TAZMALT - Stationnement anarchique, absence de parkings…

Le chef-lieu étouffe

226

Tazmalt est une ville située à 85 km au sud-ouest de Béjaïa. Elle connaît un fourmillement incessant durant toute la journée. Etant chef-lieu de daïra, elle enregistre un rush quotidien important des citoyens des localités environnantes et d’autres lointaines.

La circulation automobile connaît également un flux impressionnant étant donné que cette ville est traversée par la RN26, très dense en circulation, ainsi que le CW7 qui va de la RN26 jusqu’à la commune d’Ath Mlikeche.

Cependant, tout cet afflux met quelque peu à mal cette ville en pleine extension, car les espaces publics s’avèrent exigus pour contenir surtout tout le parc automobile qui y défile journellement. Pratiquement, aucun espace de stationnement n’est libre dans cette agglomération qui compte près de 30 000 habitants. La rue principale Abderrahmane Mira et les autres ruelles se trouvent toutes bondées de voitures et autres véhicules de tous types, où les automobilistes se disputent le stationnement de leurs voitures.

Il arrive qu’un automobiliste fasse plusieurs tours afin de dénicher un petit coin pour garer son véhicule, tellement les aires de stationnement sont prises d’assaut le plus souvent dans l’anarchie totale. « Ma foi, il faudra faire le tour de toute la ville de Tazmalt pour trouver un petit endroit libre où garer sa voiture! C’est vraiment un véritable casse-tête, tous les espaces sont pris par les automobilistes. Et je ne vois pas le moindre parking pour automobiles », constate amèrement un sexagénaire de Boudjellil qui cherchait à parquer sa camionnette.

Dans ce contexte accablant pour les propriétaires de véhicules, il est constaté avec regret l’absence de parking gardé dans cette ville. Par ailleurs, le stationnement anarchique dans cette agglomération n’est pas malheureusement sans conséquences, car la circulation perd de sa fluidité, étant donné que les voitures garent sur les abords des rues, parfois même sur les trottoirs en créant un véritable charivari et des embouteillages souvent inextricables.
Syphax Y.