Accueil Bgayet Le CW21, une torture pour les automobilistes

Semaoun

Le CW21, une torture pour les automobilistes

113

La section du CW21, faisant jonction entre les communes de Semaoun et Ath Djellil, est dégradée sur toute sa longueur. Dans ce sens, les responsables de l’APC de Semaoun disent avoir alerté qui de droit sur le danger qui guète, d’après eux, les automobilistes, en raison de l’état de délabrement avancé de la chaussée. «Les étrangers à la région et les usagers imprudents courent de gros risques. Non seulement, le parcours est défoncé mais il est rétrécis dans divers endroits, suite à des affaissements non pris en charge et des éboulements laissés à l’abandon», souligne un membre de l’exécutif communal de Semaoun. «La responsabilité incombe à la Direction des travaux publics, qui doit inscrire un projet de réhabilitation de ce chemin pour soulager les automobilistes et éloigner d’eux le danger», exhorte-t-il.

Depuis le passage du réseau du gaz et l’ouverture des tranchées pour la pose des conduites d’eau et d’assainissement, signale-t-on, la situation s’est nettement détériorée, notamment à hauteur de certains centres urbains. «Après chaque averse, les tranchées colmatées à la hâte laissent apparaitre des trous béants. Ces derniers sont des chausse-trappes pour les automobilistes et surtout un danger mortel pour les conducteurs de moto», s’inquiète un riverain d’Ath Djellil. La forte érosion hydrique induite par la déclivité du terrain, conjuguée à l’absence d’entretien, ont rendu cet axe routier difficilement praticable, déplore-t-on. «Le danger nous guette à chaque virage. L’automobiliste a tout intérêt à rouler au pas et à redoubler de vigilance pour échapper au pire. Quand la visibilité diminue, il vaut mieux ne pas s’y hasarder», met en garde un citoyen de Semaoun, tout en plaidant pour la prise en charge rapide de cet axe routier.

N Maouche