Accueil Bgayet Le nouveau siège de l’APC à la traîne

Tamokra

Le nouveau siège de l’APC à la traîne

85

Le chantier du nouveau siège de l’APC de Tamokra, dont le projet est inscrit depuis l’année 2017, accuse un retard considérable dans sa phase de réalisation. «L’ouvrage a été érigé sur plusieurs tranches successives, grâce à des crédits publics alloués principalement sur les différents exercices des plans communaux de développement», a assuré un membre de l’exécutif de l’APC, indiquant que le plus gros des travaux a été exécuté. «Nous sommes en pleins travaux de finition et autres aménagements extérieurs», a-t-il fait savoir.

Le responsable de l’APC a indiqué qu’une nouvelle autorisation de programme de l’ordre de 30 millions de DA est affectée à ce projet pour la prise en charge des travaux d’achèvement. Cependant, «les consultations se sont avérées infructueuses par manque de soumissionnaires. Nous sommes sur le point de relancer la procédure pour attribuer le marché, en espérant que l’opération sera couronnée de succès», a-t-il déclaré, ajoutant qu’un montant de 1,5 million de DA a été consacré au suivi des travaux.

Des employés municipaux de Tamokra, avec lesquels nous avons eu des échanges sur ce dossier, appellent vivement à la réalisation de ce nouveau siège de l’APC. «Le chantier a tendance à s’éterniser. Nous aurions aimé voir cette structure publique inaugurée et mise en service dans les meilleurs délais pour que nous puissions exercer dans de meilleurs conditions et répondre aux attentes des habitants de la localité», affirme un agent officiant au service de l’état civil. «Les locaux de l’APC actuels sont détériorés. Déménager dans des bureaux plus commodes est une exigence pour hisser le niveau du service public afin qu’il soit à la hauteur des aspirations des citoyens», conclura un autre fonctionnaire municipal.

N. M.