Accueil Bgayet Le projet de l’unité de soins relancé

AKBOU - Après neuf ans de tergiversations

Le projet de l’unité de soins relancé

29

Inscrit en 2010, le projet de construction d’une unité de soins à Idjdarène, réévalué à maintes reprises, sera enfin réalisé. Les responsables locaux comptent aller vers sa réalisation au cours de cette année. «Des travaux de réalisation des subordonnées en mur de soutènement sont en cours afin de permettre le lancement des travaux», affirme Mohamed Boucherit, vice P/APC chargé de l’administration et de la finance.

En raison d’une couverture sanitaire insuffisante, cette nouvelle salle, une fois réalisée, va permettre de réduire, un tant soit peu, le manque «ressenti» de ce genre d’infrastructures dans la commune. Par ailleurs et à croire le vice P/APC, d’autres projets parallèles seront, entre autres, étudiés et relancés: «C’est la vision de la municipalité qui consiste en la mise à disposition des moyens humains et matériels pour aboutir à améliorer successivement le volume sanitaire dans la localité», estimera-t-il.

Pour cela, une autre unité de soins, ajoute-t-on, vient d’être rénovée et réaménagée au niveau de Sidi Ali Ouchedda, une banlieue construite sur les hauteurs d’Akbou. En outre, d’autres projets seront, selon lui, envisagés à Laâziv et à Guendouza. Le projet a été, faut-il le noter, inscrit en 2010 pour un devis alloué de 1,2 milliard de centimes. Les élus locaux l’ont réévalué en l’approuvant, lors d’une session ordinaire. Cette nouvelle salle de soins sera construite au niveau de la localité d’Idjdarène au quartier Hira Tahar, l’un des plus anciens de la ville de Piton.

Cet important projet fait partie des projets de la commune, financés par son propre budget: «Il a été inscrit en 2010 dans le cadre des projets d’architecture qui appartiennent à la commune d’Akbou», indique notre source. Notre interlocuteur a fait savoir que ledit projet attendait la signature du permis de construire au niveau de la DUC (Direction d’urbanisme et de construction), le dossier ayant été transmis en 2010. En revanche, cette salle de soins a été d’ores et déjà approuvée par la direction de la santé et de l’habitat, le 03 septembre 2009. Ainsi, un avis d’offres national pour soumissionner le projet lancé depuis 2011 et vu l’infructuosité de l’opération, un autre avis est publié en 2012.

Cette structure sanitaire sera bâtie sur un terrain de plus de 400 m2, sur trois niveaux, rez-de-chaussée plus deux étages. Selon notre interlocuteur, elle sera équipée de toutes les commodités nécessaires à son bon fonctionnement. Elle sera également dotée d’un bureau de consultations de 16 m2 et d’un espace d’infirmerie de 20 m2, ainsi que d’un laboratoire spacieux et de trois chambres.

Menad Chalal