Accueil Bgayet Le réseau d’AEP trop vétuste

Tala Ata et Aït Taïssiwt

Le réseau d’AEP trop vétuste

122

Dans la commune d’Aït Smail, à 65 km au sud-est de la wilaya de Béjaïa, les problèmes liés au secteur de l’hydraulique sont légion. Outre le manque récurent d’eau, notamment en ces périodes de canicule où certains habitants menacent souvent de fermer l’APC à cause du déséquilibre constaté dans l’alimentation en eau potable, il y a aussi la problématique du vieillissement du réseau d’AEP, au niveau des villages Tala Ata et Aït Taissiwt, qui date des années 1970.

Les habitants de ces deux villages font de ce futur projet, qui tarde à voir le jour, leur priorité. Leur branchement est détérioré et l’eau qui coule de leurs robinets ne sert que pour le ménage.

«Cela fait des années que nous nourrissons l’espoir de voir le projet de réhabilitation de notre réseau de distribution concrétisé sous peu. Mais ce n’était finalement que de la poudre aux yeux», nous dira, désolé, un citoyen d’Aït Taissiwt. Et d’enchaîner: «Il faut se mettre à notre place pour mesurer la gravité de notre situation due au fait que l’eau qui coule de nos robinets ne soit plus potable», ajoutera-t-il.

«Nous connaissons la souffrance des populations de ces deux villages qui n’utilisent presque plus leurs robinets à cause du vieillissement et de l’endommagement avancé de leur réseau d’alimentation. Ils s’approvisionnent des rares fontaines de proximité dans des conditions très difficiles. On tâchera de parer à cette carence dans les plus brefs délais», nous confiera un élu à l’APC d’Aït Smail.
M. K.