Accueil Bgayet Le stress hydrique perdure

Belayel

Le stress hydrique perdure

135

Le village Belayel, situé à 25 km du chef-lieu municipal d’Ighil Ali, fait face à une récurrente crise d’eau potable. Ce patelin, qui compte environ 1 500 habitants, se trouve, en effet, aux prises avec une crise d’eau qui perdure depuis des lustres. «Notre village est confronté à une crise d’eau potable qui persiste depuis des décennies ! Les petits forages que possède notre bourgade ainsi que le captage des sources ne sont pas suffisants pour couvrir une demande qui ne cesse d’augmenter. L’APC d’Ighil Ali fait de son mieux pour alimenter notre village via des citernes, mais la pénurie n’est pas jugulée pour autant», déplore un habitant de ce village perché à près de 800 mètres d’altitude. Cette «d’indigence» hydrique contraint les villageois à recourir aux services des colporteurs d’eau. Ils achètent, donc, cette denrée, sujette, au demeurant, à des réserves, à raison de 1 000 DA le remplissage d’une citerne. Quant à la question de savoir si un jour ce village ainsi que toute la municipalité d’Ighil Ali connaîtra une issue salvatrice à ce problème, lequel perdure depuis des décennies, la réponse reste suspendue au projet d’alimentation de tous les villages de la commune à partir des eaux du barrage de Tichy Haf. Le projet a été annoncé tambour battant il y a des années sans que rien ne suive.

Syphax Y.