Accueil Bgayet Les citoyens réclament un lycée

Tamokra

Les citoyens réclament un lycée

83

Les lycéens habitant la commune de Tamokra continuent d’endurer le calvaire de l’éloignement des établissements scolaires. Une localité qui compte, pour rappel, pas moins de 400 élèves qui suivent leur cursus secondaire essentiellement dans la ville d’Akbou, située à 30 km du chef-lieu municipal, en régime interne. Cependant, ces derniers déplorent les conditions d’hébergement au niveau de ces établissements, où ils sont confrontés au quotidien à des insuffisances, et ce depuis des années.

Ces carences se rapportent surtout à l’état délabré des dortoirs, des sanitaires et à la restauration qui laisse à désirer. «Chaque année scolaire, c’est le même scénario qui se répète pour nous. Notre localité n’est pas dotée d’un lycée, ce qui nous oblige à étudier dans les établissements scolaires d’Akbou. En plus de l’éloignement, il est à déplorer les conditions peu reluisantes des internats, où des insuffisances sont constatées sur tous les plans», se plaint un lycéen de cette localité.

A la lumière de ce constat peu amène, les élèves et leurs parents n’ont eu de cesse de soulever le problème lié à l’inexistence d’un lycée, au sein de leur commune. «Le calvaire de nos enfants n’est apparemment pas près de trouver son épilogue, en l’absence d’un lycée dans notre localité. Nous avons maintes fois saisi les différentes autorités, dont la wilaya, pour l’inscription et la réalisation d’un lycée au chef-lieu, en vain. J’espère que cette fois-ci, les autorités de wilaya vont prendre en considération ce problème harassant pour plus de 400 lycéens de notre municipalité, contraints d’aller sous d’autres cieux pour suivre leurs études secondaires», souhaite un parent d’élève.

Syphax Y.