Accueil Bgayet Les comités de villages interpellent les autorités

AÏT R'ZINE - Routes, gaz, cadastre…

Les comités de villages interpellent les autorités

244

La commune d’Aït R’zine, située à 85 km au Sud-ouest de Béjaïa, compte pas moins de quinze villages, tous déshérités. En effet, beaucoup est à faire dans ces bourgades qui accusent des manques sur presque tous les plans.

Il s’agit principalement de carences en aménagement urbain, eau potable, gaz naturel, équipements publics… Selon les habitants, les choses vont de mal en pis pour cette municipalité aux ressources financières réduites.

Pour tenter d’améliorer un tant soit peut son quotidien, la société civile locale s’est organisée récemment en «ressuscitant» la Coordination des comités des villages de la commune d’Aït R’zine à travers laquelle elle soumet les problèmes des bourgades et toutes les autres difficultés quotidiennes auxquelles sont confrontés les habitants de la localité.

Dans une plate-forme de revendications, dont nous détenons une copie, ladite coordination expose tout un lot de problèmes qu’elle a soumis aux autorités locales et de wilaya. Les points soulevés par la coordination sont en fait de «vieilles» revendications restées en suspens depuis des années.

Il est question, dans la missive adressée à qui de droit, de la réalisation d’un échangeur au niveau de la localité d’Ichou, située en aval du chef-lieu. Une infrastructure qui devra relier la commune et les régions limitrophes, comme Ighil Ali, Boudjellil et Tazmalt, à la pénétrante autoroutière Béjaïa – Ahnif. Actuellement, seule une bretelle, sise au lieu-dit Sevaïne Cheikh, aménagée dans la précipitation en mars 2017, relie la région à la pénétrante en question à travers un chemin communal étroit et très délabré.

Dans le même ordre d’idées, la coordination exige la relance des travaux de raccordement au réseau du gaz naturel, interrompus il y a des mois au chef-lieu. Il est également demandé l’extension de ce même vers tous les villages de la commune. L’autre revendication est en lien avec la réalisation d’un pont à Ichoukar lequel permettra de relier cette localité à la RN26, via l’oued Sahel.

Le cadastrage des terres est également revendiqué, étant donné que des surfaces de terre ne sont pas encore enregistrées. Et enfin, les rédacteurs réclament aussi l’aménagement de la RN106, qui dessert cette municipalité rurale, étant en proie aux avaries et à l’usure !

Syphax Y.