Accueil Bgayet Les feux d’artifice, un danger banalisé !

Vallée de la Soummam

Les feux d’artifice, un danger banalisé !

75

L’été, c’est la période des fêtes de mariage par excellence ! Celles-ci sont célébrées, de nos jours, dans le faste et surtout de façon bruyante, comme pour attirer l’attention.

Les cortèges nuptiaux apparaissent surtout durant les week-ends avec des concerts de klaxons et de «courses-poursuites» entre les «fêtards». En proie à des poussées d’adrénaline, ces derniers transgressent carrément le code de la route.

Ces comportements, pour le moins condamnables, sont observés sur nos routes, où les conducteurs de ces cortèges marquent souvent des arrêts en pleine route pour danser et lancer des feux d’artifice dans tous les sens, au mépris de tous.

Cet état de fait est observé dans la vallée de la Soummam, où des cortèges nuptiaux se suivent et se ressemblent avec de nouveaux comportements et coutumes qui viennent se greffer à nos mœurs et où tous les excès sont permis. Néanmoins, le danger a trait à l’utilisation, avec outrance et souvent en mauvais usage, des feux d’artifice.

Ces pratiques, qui datent de ces dernières années, se sont accentuées avec l’apparition d’une multitude de feux d’artifice aussi bruyants les uns que les autres. Pratiquement, dans toutes les fêtes de mariage, ces «armes» sont utilisées à outrance sans que les auteurs ne se rendent compte qu’ils peuvent se blesser et blesser gravement les autres, si ce n’est causer leur mort avec le mauvais usage de ces produits pyrotechniques prohibés en plus.

Samedi dernier, à Akbou, au passage d’un cortège nuptial, des feux d’artifice ont été utilisés de façon anarchique par les «fêtards», en pleine euphorie. Cela n’a pas été sans conséquences, puisque un groupe de citoyens qui attendait devant l’arrêt des fourgons longeant l’hôpital a reçu malencontreusement un feu d’artifice, qui a éclaté bruyamment en créant une véritable panique parmi eux.

L’incident a provoqué, en plus d’un choc émotionnel, la destruction d’une serviette de documents appartenant à une dame, laquelle a pris feu, a-t-on constaté sur les lieux. Cela n’est qu’un exemple parmi tant d’autres de l’utilisation des feux d’artifice durant les fêtes de mariage. Ces produits pyrotechniques peuvent également être à l’origine de départs de feux si, par malheur, ils étaient dirigés vers le couvert végétal, comme les pins d’Alep et les arbres fruitiers.
Syphax Y.