Accueil Bgayet Les habitants protestent

Amizour

Les habitants protestent

159

Le Chemin de wilaya n° 158, chevauchant sur le territoire de plusieurs communes, est grandement détérioré dans sa portion traversant la circonscription d’Amizour.

Ainsi, pour réclamer sa réhabilitation et déplorer son état de délabrement avancé, de nombreux habitants de cette commune, dont l’axe routier constitue l’unique voie de communication, sont montés au créneau à plusieurs reprises. Les derniers en date à faire part de leurs doléances sont les habitants de Tadart Tamokrant, surplombant la ville d’Amizour.

«Ce Chemin communal est un point névralgique, car il contribue à désenclaver toute la région, notamment les patelins reclus aux fins fonds de la montagne. Hélas, il est laissé à l’abandon depuis longtemps», déplore un automobiliste résidant dans ce village. «Le CW 158 est devenu une véritable torture pour les automobilistes, notamment ceux qui l’empruntent tous les jours pour se rendre à leur travail», affirme un autre usager de Tadart Tamokrant.

Pour élucider la situation, Des habitants de ce village indiquent que cet axe routier est parsemé de trous béants, avec une chaussée en lambeaux à divers endroits. «La force érosive des eaux de ruissellement, conjuguée à l’absence d’entretien ont donné lieu à cette situation déplorable. Les caniveaux sont progressivement obstrués par les éboulis, le corps de la chaussée est tantôt affaissé, tantôt étriqué, alors que la signalisation est quasi inexistante», se désole un habitant.

Quant aux instances concernées, notamment la Direction des travaux publics, elles ont été interpellées pour prendre en charge la réhabilitation de ce Chemin, en vain. «Nous attendons un retour d’écho que nous espérons prompt et favorable, car ce sont des milliers d’automobilistes de la commune qui sont pénalisés», espère-t-on.
N. M.