Accueil Bgayet Les rendements à la baisse

OUZELLAGUEN - Campagne oléicole

Les rendements à la baisse

1982

La campagne oléicole de la saison 2019/2020 touche à sa fin dans la commune d’Ouzellaguen.

Oléiculteurs et oleifacteurs attestent unanimement de la baisse des rendements, en comparaison avec l’olivaison écoulée. «Je n’ai obtenu que 15 litres par quintal, soit 2 litres de moins que la saison passée, qui n’était pourtant pas à la hauteur des espérances», a confié un exploitant du village Tiouririne. «La tendance baissière est quasi générale. Ceux qui ont ramassé précocement leurs olives n’ont eu droit qu’à 13l/q, tout au plus», a-t-il ajouté. Des paysans bien ferrés sur la filière oléicole et forts de leur expérience empirique, imputent ce contraste à la variabilité inter annuelle de la productivité qui fluctue au gré des saisons. Ils évoquent, en l’occurrence, un concept quasi immuable, celui de l’alternance qui fait qu’à une olivaison opulente succède une olivaison plus chiche. «On doit se rendre à l’évidence qu’une productivité oscillant autour de 15 l/q est somme tout normale. On a connu pire par le passé», a souligné stoïque, un fellah du village Tigrine.

Comme chaque année apporte son lot d’aléas, d’aucuns y voient le facteur climatique comme étant la cause principale de ce déclin sensible. «Même s’il faut s’en réjouir, les épisodes pluvieux des mois d’octobre et novembre 2019 ont privé les vergers oléicoles de l’ensoleillement indispensable, au développement de l’oléagineux dans les baies. Sachant que moins d’exposition implique moins de performance», a expliqué un exploitant du village Ifri. Le propriétaire d’une huilerie implantée à la périphérie de la ville d’Ighzer Amokrane a, pour sa part, signalé que les olives issues des parcours de piémonts et des vergers de montagne ont une meilleure productivité que les oliveraies de la vallée de la Soummam. «Elle se jauge autour de 22l/q en moyenne avec des pics de 25l/q», a-t-il affirmé. Une consolation de taille, tout de même : le manque à gagner en productivité est compensé dans une large mesure par la hausse des volumes de production, s’est-on félicité.
Nacer M.