Accueil Bgayet Les travailleurs de la briqueterie protestent

Seddouk

Les travailleurs de la briqueterie protestent

137

Les travailleurs de la briqueterie de Seddouk, filiale de l’Algérienne des produits de matériaux de construction (APMC/ex-SOMACOB), en grève ouverte depuis plus d’une semaine, se sont rassemblés, avant-hier, devant le siège de leur direction à Béjaïa pour réclamer le paiement de leurs arriérés de salaire.

«En tant qu’ouvriers de cette entreprise et pères de famille, on réclame le paiement de nos arriérés de salaire. Il faut savoir qu’on a passé les deux Aïd sans salaire et malgré le manque de moyens, on a fait de notre mieux pour maintenir la production, en vain. Aussi, on réclame la relance de l’unité. Faute de quoi, on va recourir à des actions radicales», menace l’un des travailleurs de cette entreprise publique.

Selon lui, les responsables de la briqueterie prépareraient un plan de «mise à mort de la SOMACOB», menaçant ainsi le gagne-pain de centaines de pères de famille. «Le directeur régional ne se soucie guère de notre sort. A cet effet, on demande l’intervention des responsables locaux pour constater de visu notre situation et celle de notre unité», exige un autre ouvrier.

Les ouvriers de la SOMACOB, unité de Seddouk, faut-il le signaler, n’ont pas été payés depuis presque quatre mois. Spécialisée dans la fabrication de briques, cette unité fait face à des difficultés financières faute de marchés. «On n’a fabriqué aucune brique depuis trois mois», a déploré un syndicaliste. Pourtant, cette unité publique industrielle a été rénovée et remise en exploitation en juillet 2017, après l’importante aide financière octroyée par l’État.
F. A. B.